L’ABC du télétravail pour le gestionnaire

Par Catherine Rousseau

Vous souhaitez améliorer votre niveau de confort avec le télétravail? Alors les prochaines lignes sont pour vous!

En fait, ce n’est pas toujours évident d’effectuer une gestion à distance. Alors, voici quelques trucs qui sauront certainement contribuer à vous rendre plus confortable et tout aussi performant, sinon plus!

1. Bien se connaître comme personne. Comme gestionnaire

Naturellement, êtes-vous un gestionnaire qui offrez beaucoup de latitude ou qui effectue un suivi serré des activités?


Cela peut vous paraître banal, mais prenez le temps de vous poser la question, puisque pour implanter de bonnes pratiques de télétravail, vous aurez nécessairement à ajuster votre façon de faire. Mais en connaissant d’où vous partez, vous pourrez mieux conscientiser ce que cela impliquera pour vous et mieux planifier les changements à venir.


Mais gardez en tête que gérer à distance ne veut pas dire de laisser les gens à eux-mêmes, mais simplement que l’on doit gérer différemment.


Un truc : Gérer le QUOI plutôt que le COMMENT 

Entendez-vous avec l’employé sur l’objectif à atteindre, et laissez-lui identifier la façon dont il y parviendra : soit le comment. 


Évidemment, instaurez des rencontres de suivi pour voir comment évolue le travail et pour pouvoir offrir votre aide au besoin ou identifier des collaborations nécessaires entre collègues.


2. Bien connaître l’équipe et chaque personne qui la compose  

Tout le monde n’a pas les mêmes besoins d’encadrement. Dans un contexte où vous vous retrouvez avec plusieurs personnes en télétravail, il est d’autant plus important de connaître les besoins respectifs de chacun, en fonction d’une part :


  • de leur personnalité. Certaines personnes ont besoin de plus de rencontres de suivi pour pouvoir avancer dans leur travail. Une ou deux fois par jour, selon le travail qui est à faire, et pour d’autres personnes, c’est une ou deux fois par semaine, voire moins;


  • et selon le niveau de maîtrise des compétences de l’employé; compétences nécessaires pour pouvoir réaliser son travail. Ici, on peut se référer au leadership situationnel de Hershey et Blanchard. Si une ressource occupe une nouvelle fonction depuis peu, fort à parier que son besoin d’encadrement sera plus élevé que pour un employé qui travaille avec vous, dans un même poste depuis plusieurs années.


Donc, identifiez des moments pour faire le point et mettez un horaire de suivi en place, en fonction des besoins spécifiques de l’employé, et ce, tout en considérant vos besoins comme gestionnaire, et bien sûr, ceux de l’organisation (ex. : dossier critique, compte rendu ou livrable dans quelques semaines, il y a peut-être une reddition de compte plus serrée à faire…).

crédits: depositphotos.com

3. Bien connaître les outils disponibles


L’utilisation des bons outils de travail va vous permettre d’être plus efficace en plus de rassurer certaines personnes qui seraient moins confortables avec le télétravail.

Plusieurs outils gratuits sont disponibles et à votre portée. Que ce soit pour le partage d’écran, le partage de contenu, pour communiquer avec des outils de type « chat », à vous de voir lesquels vous souhaitez utiliser. L’important c’est que les gens soient confortables avec les outils identifiés et qu’ils contribuent efficacement au travail et à l’atteinte des objectifs.


Les outils peuvent aussi être utilisés pour créer, voire maintenir les relations professionnelles de l’équipe. Créer des dîners Skype, tout le monde ensemble, faire un 15 minutes d’entraînement de groupe en ligne ou même une conférence téléphonique en plein air!


Conditions de succès


  1. Maintenir les relations

Identifier des moyens qui permettront à l’équipe de rester en contact et de pouvoir faire appel les uns aux autres facilement.  

  1. Faire preuve de créativité 

Mettez l’équipe à profit pour identifier des activités et des moyens qui combleront pleinement les attentes et les besoins des gens.

  1. Faire confiance

Faites confiance aux personnes et vous en sortirez gagnant. Les gens vont le sentir et ils en seront reconnaissants. Imaginez que, suite à une situation difficile, une ressource de votre équipe puisse dire : « mon gestionnaire m’a fait confiance. Il m’a permis de travailler à distance et cela a été à valeur ajoutée pour moi et toute l’équipe! »

  1. Donner du sens à la démarche

Voyez-le comme une opportunité et non une réaction obligée face à la situation.

  1. Soyez un leader bienveillant

Profitez-en pour créer beaucoup plus de proximité avec chacun des membres de votre équipe. Quoique l’on travaille à distance, offrir votre aide, créer des points de contact pour des échanges réguliers, amener une certaine rigueur dans votre pratique, tout cela va pouvoir venir souder et rehausser la relation de confiance et professionnelle que vous avez avec vos gens.


Et gardez en tête que plus vous avez une belle relation avec un employé, plus son niveau d’engagement sera élevé.


En conclusion, profitez de ce moment pour vous rapprocher et créer des liens encore plus solides. Dans une approche où l’on mise sur le télétravail les notions de proximité et d’écoute sont d’autant plus importantes puisqu’au final, en télétravail, ce qui change ce sont les moyens pour entrer en contact avec les gens de votre équipe. Il est alors tout aussi possible de générer une expérience employé pleinement positive!   


Bonne expérience employé!

À proposMentions Légales