Vive le printemps!

Nathalie Carrier 4 mai 2022

Je ne sais pas pour vous, mais quand j’ai ouvert les yeux ce matin, quand j’ai entrevu le soleil printanier qui perçait à travers les rideaux de la fenêtre de ma chambre. Quand j’ai entendu les petits oiseaux gazouiller, j’ai oublié un instant tous mes soucis! Bon, d’accord, je n’ai pas tant de soucis que ça, je suis assez privilégiée dans la vie! Mais ça n’a pas toujours été le cas et je sais faire preuve de gratitude!  

Grand ménage et faire peau neuve

Pour moi, mai est le mois du renouveau et je sens que je revis toujours un peu au printemps. C’est le moment idéal pour faire un grand ménage et revoir ma vie comme je le veux, comme j’y aspire et comme je la rêve. Et comme la réussite ne se rêve pas, comme elle se crée, vaut mieux sortir les seaux d’eau savonneuse et la serpillère pour s’attaquer dès maintenant avec entrain à son grand ménage! « Les rêves donnent du travail », selon Paulo Coelho. Sages paroles! Bref, je réalise que je peux saisir la possibilité de refaire peau neuve, dans un contexte postpandémique où tout est à revoir et à rebâtir. Vous me voyez venir? Je parle du retour au bureau et, pour la majorité d’entre nous, du début du monde du travail en mode hybride. Tout est à reconstruire, à repenser, à réapprendre; un monde de possibilités se dessine devant nous. C’est excitant, non?

Le besoin de se revoir en vrai, de créer des liens

Cette semaine, je retourne au bureau à raison de deux ou trois jours par semaine. Je vais enfin retrouver mes marques et mon monde. Je suis fébrile et heureuse. Après avoir « hiberné » pendant plus de 24 mois, ça va me faire un bien immense de côtoyer mes semblables, des gens que j’affectionne, auxquels je m’identifie, que j’admire. Je pourrai enfin vivre un quotidien plus proche de l’ancienne normalité. Je sais que je vais revivre les avantages du présentiel : les réunions improvisées sur le bord de la machine à café, les diners-causeries qui permettent de réellement décrocher le midi, les fous rires avec les collègues, l’énergie créatrice d’idées générées par les gens présents dans une même salle, sortir de la maison pour casser la routine, manger à l’extérieur ou rencontrer un ami par hasard et choisir de saisir cette occasion pour aller prendre un verre ou un café après le travail!

crédits:depositphotos.com

La permission d’explorer et d’innover

Ce printemps, je vais me donner le droit d’explorer une nouvelle façon de faire et de travailler. Le travail hybride comporte des avantages et des inconvénients, et je suis sûre de réussir à faire pencher la balance du côté positif. Certes, mes tâches et mes fonctions resteront les mêmes, et j’en suis bien heureuse, car je suis sur mon X dans ma profession. Mais depuis deux ans, j’ai un peu la sensation d’abandonner mon rêve de consultante en travaillant à distance, en intervenant en virtuel. « Abandonner son rêve parce qu’on a subi un revers, c’est comme crever ses trois autres pneus parce qu’on a eu une crevaison! » – Auteur inconnu. C’est un peu la sensation que j’ai vécue. Pourtant, je me suis adaptée et j’ai tout de même réussi à accompagner mes clients différemment. Je peux donc refaire de même avec le travail hybride! Je suis confiante face à ce renouveau et je compte bien contribuer à la réussite du travail hybride dans mon organisation, dans mon équipe.

Une question d’attitude!

Aujourd’hui, je vais réapprendre à me rendre au bureau. Je vais retrouver mes « playlists » de musique favorite lors de mes déplacements. Je vais recommencer à me préparer des lunchs santé. Je vais retrouver mes vêtements de travail, peut-être moins confortables, mais qui me mettent un peu plus à mon avantage. Je vais réapprendre à prendre soin de mon image, pas que pour un écran, mais bien pour des vivants. Un peu comme pour une rentrée scolaire quoi! Je dois, en revanche, garder mes bonnes habitudes dans ma routine, acquises en pleine pandémie. Je vais réaménager mon horaire et revoir ma gestion quotidienne avec positivisme. Je vais réserver à mon agenda des plages pour moi et pour mes loisirs. Je vais profiter de mes sorties de la maison pour planifier des rencontres avec les gens, en vrai, au bureau. 

« La seule différence entre une bonne journée et une mauvaise journée, c’est ton attitude! » Un autre auteur inconnu. Je crois que tout est une question d’attitude dans notre retour au bureau. Je sais bien que ce ne sera pas toujours facile ou simple, que je vais devoir porter attention aux embûches possibles, tolérer l’ambiguïté, m’adapter et être agile. Je réalise tout de même que c’est surtout une question de posture, car j’ai le contrôle sur ma façon de vivre le tout. Et si vous souhaitez écouter un excellent Ted Talk qui nous inspire à adopter une attitude positive, je vous invite à prendre 10 minutes et à visionner Amy Purdy dans Vivre au-delà des limites. Quelle femme inspirante, qui nous montre comment s’inspirer des obstacles de la vie! Un bijou pour apprendre à adopter une bonne attitude et à faire preuve de gratitude. 

Partagez

À propos de Nathalie Carrier

Passionnée par le contact avec les gens, elle conçoit, anime et diffuse des formations auprès de leaders d’entreprise depuis une vingtaine d’années.

En savoir plus

Facteur H est un espace convivial de référence francophone en ressources humaines pour rester à l’affût des nouvelles tendances et trouver des solutions concrètes et applicables aux défis organisationnels d’aujourd’hui et de demain.

Contactez-nous
Menu
© Facteur H - Tous droits réservés 2022 | Conception de site web par TactikMedia
crossmenuarrow-right