La transparence sur le salaire est bénéfique pour les employeurs

Stepan Arman 6 avril 2022

Lorsque les employeurs font preuve de transparence en affichant le salaire dans une nouvelle offre d’emploi, on peut observer que les écarts salariaux entre les femmes et les hommes s’estompent. Ceci s’explique par le fait que la discussion sur les salaires est plus ouverte et accessible, ce qui permet à plus de personnes d’être informées sur la rémunération d’un emploi donné. Dans cet article, je vous expliquerai en quoi la divulgation des salaires est bénéfique pour les employeurs.

La transparence

Selon une étude faite sur un millier d’employeurs canadiens, dont 250 Québécois, 73,31 % des employeurs du Québec affichent des informations concernant les salaires dans leurs offres d’emploi, contrairement au reste du pays qui en est seulement à 57 %. Cette pratique semble avoir été bénéfique pour les employeurs puisqu’elle a facilité le processus de recrutement.

Par exemple, la divulgation des salaires dans les offres d’emploi a permis de réduire les écarts salariaux entre les hommes et les femmes, c’est ce qui ressort des réponses de 71,74 % des personnes sondées dans l’enquête. Parmi les répondants québécois qui ont indiqué que leur entreprise affiche actuellement les salaires, environ les ¾ (74,90 %) confirment qu’il n’y a pas d’écart salarial entre les sexes au sein de leur entreprise.

L’équité salariale n’est pas encore atteinte au Québec

Malgré une nette amélioration au niveau de l’équité salariale au cours des dernières années, celle-ci n’est pas encore totalement atteinte au Québec. Selon l’étude, 20,32 % des employeurs québécois n’ont pas encore atteint l’équité salariale entre les sexes. Cette statistique démontre qu’il y a encore du travail à faire au Québec. Heureusement, on peut voir qu’une majorité des employeurs québécois veulent faire des efforts pour changer la donne puisque 84 % des répondants employeurs du Québec qui n’affichent pas le salaire d’un poste dans une offre d’emploi ont indiqué que leur entreprise travaille activement à atténuer l’écart salarial entre les sexes.

crédits:depositphotos.com

Pourquoi ne pas divulguer les salaires?

Qu’est-ce qui explique que la divulgation des salaires ne soit pas plus répandue au Canada? Voici quelques raisons qui l’expliquent :

. Rester ouvert à la négociation 

Un peu plus du tiers des répondants à l’enquête, soit 34 %, explique qu’il n’affiche pas le salaire sur une offre d’emploi pour demeurer ouvert à la négociation et qu’ils ne veulent pas limiter les candidats.

. Déterminer le salaire selon l’expérience

Un peu plus de 2 répondants sur 5, soit 41 %, ont indiqué qu’ils déterminent le salaire des nouveaux employés en fonction de leur expérience et de leurs compétences.

. Aucune loi n’oblige les employeurs à divulguer le salaire

Le fait qu’il n’y ait pas de législation à ce propos pourrait être une autre cause de ce problème. En dehors du secteur public, rien n’oblige les entreprises à divulguer leurs salaires au Québec ou au Canada, comparativement aux États-Unis où il existe plusieurs lois dans certains États. S’il y avait une loi au Canada sur la divulgation des salaires, la transparence des informations salariales pourrait s’accroître.

. La jalousie entre les employés

Au Québec, 42 % des répondants ont indiqué qu’ils ne divulguent pas le salaire d’un emploi puisque cette pratique peut causer de la jalousie entre les employés.

L’influence des concurrents sur la divulgation du salaire

Selon l’étude, un autre facteur peut pousser un employeur à divulguer le salaire dans une offre d’emploi. Plus de la moitié des employeurs québécois, soit 56 %, seraient prêts à afficher la rémunération du poste si leurs concurrents le faisaient. Ceci démontre que les concurrents ont bel et bien une influence sur la pratique des employeurs.

Avec la pénurie de main-d’œuvre et les difficultés rencontrées lors du recrutement de personnel qualifié, la divulgation du salaire sur une offre d’emploi peut faire une énorme différence. Nous pouvons prendre en exemple de grandes entreprises comme Costco (1) et Amazon (2) qui affichent haut et fort qu’elles offrent de très bons salaires à leurs employés. En plus d’offrir de meilleures conditions de travail à leurs employés, elles se font mutuellement concurrence sur le salaire, ce qui leur a permis d’attirer l’attention du public et peut-être même plus de nouveaux talents. Ces deux exemples révèlent qu’il y a bel et bien des avantages à être transparent avec les chercheurs d’emploi.

Et vous?

Maintenant que vous en savez plus sur le sujet, c’est à vous de bénéficier des avantages d’être transparents et de divulguer le salaire d’un nouveau poste. Alors, dans quel camp vous situez-vous?

____________________________________________________________

Méthodologie

L’enquête précédemment mentionnée a été réalisée par Censuswide pour le compte d’Indeed auprès de 1 000 employeurs au Canada (dont 250 au Québec). Le sondage a été réalisé en février 2022. L’intervalle de confiance est de +/-3,1 %, avec un niveau de confiance de 95 %.

Références

1. Genois-Gagnon, J-M. (2021-10-29) Costco hausse son salaire d’entrée partout au Canada, Journal de Montréal.

2. Halin, F. (2021-10-29) Amazon a plus d’impact que le salaire minimum, croit le PDG de la Banque Nationale, Journal de Montréal.

Partagez
À propos de Stepan Arman

Stepan Arman est directeur principal des ventes, Québec, chez Indeed.

En savoir plus

Facteur H est un espace convivial de référence francophone en ressources humaines pour rester à l’affût des nouvelles tendances et trouver des solutions concrètes et applicables aux défis organisationnels d’aujourd’hui et de demain.

Contactez-nous
© Facteur H - Tous droits réservés 2022 | Conception de site web par TactikMedia
crossmenuarrow-right