Plaisir recherché

Catherine Rousseau 6 avril 2022

Plaisir recherché- Catherine Rousseau

Ce que l’on recherche. Ce qui nous anime. Ce qui nous stimule et nous donne notre erre d’aller. Avoir le goût de se dépasser, d’aller plus loin, de s’investir et de se donner. Ce sentiment « d’auto-empowerment » est essentiel pour générer la motivation professionnelle, mais là, j’entends qu’il s’est enfoui, il est recroquevillé et l’on doit le libérer.

Voici deux réflexions qui vous permettront d’attiser la flamme et vous énergiser. Pour vous, ou pour vous aider à « pimper le mood » de votre équipe.

1. Une réflexion rétrospective

Identifiez une situation où vous vous êtes senti pleinement dans votre zone. Sur votre X. Une situation où vous vous sentiez à votre place, énergisé. Où vous saviez que vous faites la différence et que l’on vous reconnait pour ça, pour ce que vous apportez. Rappelez-vous cette situation où vous étiez dans un état d’esprit créatif, en mode : « je prends en charge! ». Bref, où vous étiez en plein contrôle, focus et que plus rien d’autre ne comptait à ce moment-là.

Rappelez-vous cette énergie enivrante qui est capable de vous animer et vous propulser. Identifiez les éléments spécifiques qui vous ont procuré cet état. Quelles qualités, quels talents ont été interpellés? Dans quel contexte était-ce? Ce que vous avez ressenti? Ce que cela a généré?

crédits:depositphotos.com

2. Les compétences qui m’animent

Le plaisir au travail est évidemment convoité. Les organisations souhaitent générer le plaisir et les personnes souhaitent vivre du plaisir! Mais évidemment, tout cela est bien personnel. Alors, je vous invite ici à identifier les compétences génératrices de plaisir. Quelles sont les compétences qui, lorsque vous les mettez de l’avant, rehaussent votre motivation et vous procurent une bonne dose de dopamine.

Identifier ces caractéristiques vous alimentera sur ce que vous pourriez  refaire et ainsi vivre des états de « flow » plus souvent, puisque ça, on aime ça!

Le plaisir au travail est une question de choix. Évidemment, oui, l’organisation et le gestionnaire jouent un rôle important. Mais notre état d’esprit nous pilote et c’est lui que nous devons alimenter. Ainsi, comme personne, il faut bien se connaître et intégrer dans son parcours professionnel des activités qui nous apportent du plaisir, d’où l’importance de prendre le temps de se poser ces questions.

Et comme gestionnaire, cela implique de prendre le temps de bien connaître chacun des membres de son équipe et d’identifier avec eux ce qui les anime et favorise leur bonheur au travail.

Un piège : tenir pour acquis que l’on sait. Évidemment, si comme gestionnaire on offre un encadrement de proximité, fort à parier que nous avons pu observer ces « boosts » de dopamine [hormone du plaisir et de la motivation] et même de sérotonine [hormone de la confiance en soi]. Toutefois, prendre le temps avec les personnes et échanger avec elles démontrent l’importance que vous leur accordez, crédibilise cette démarche en plus de vous alimenter suffisamment pour ajuster la dynamique de leadership pour les activités à réaliser.

Accompagner et permettre le développement des personnes dans leurs forces, voilà qui contribuera à rallumer cette flamme d’énergie qui a pu vaciller dans les deux dernières années.

Bonne expérience employé!

Partagez

À propos de Catherine Rousseau

Elle cumule plus de 20 ans d’expérience en conseils stratégiques liés à la gestion des talents, auprès d’organisations manufacturières et de services. 

En savoir plus

Facteur H est un espace convivial de référence francophone en ressources humaines pour rester à l’affût des nouvelles tendances et trouver des solutions concrètes et applicables aux défis organisationnels d’aujourd’hui et de demain.

Contactez-nous
Menu
© Facteur H - Tous droits réservés 2022 | Conception de site web par TactikMedia
crossmenuarrow-right