Recruter à l’international, toute une aventure! Partie 2

Par Catherine Rousseau

Le mois dernier, les 2 entrepreneurs d’Atelier Genytech nous ont présenté 3 étapes pour bien préparer leur aventure de recrutement à l’international. Voici maintenant les éléments entourant la préparation aux entrevues.


L’expérience de l’entrevue de sélection à l’étranger

Une entrevue de sélection, on le sait, ça se prépare. Mais l’enjeu est d’autant plus crucial lorsque l’on fait près de 13 000 kilomètres pour y rencontrer des candidats.


1- Est-ce que les compétences sont au rendez-vous?

Chez Atelier Genytech, le besoin d’embaucher des mécaniciens est criant pour être en mesure de répondre aux besoins liés à la croissance. Et, à cause de la rareté de la main-d’œuvre actuellement vécue dans la région, le recrutement des personnes ayant de très bonnes compétences pour occuper ces postes est un incontournable.

Ainsi, les candidats présélectionnés ont eu la chance de compléter un test de connaissances avant l’entrevue. Edith Boissonneault et Danny Cayer, nos deux entrepreneurs-aventuriers, ont donc pu consulter les résultats avant les entrevues. Quoique ce test n’était pas discriminant dans le processus, ils ont pu orienter leurs questions lors de l’entretien pour vraiment identifier le niveau de connaissances techniques des candidats.

Les candidats avaient aussi à répondre verbalement à un deuxième test de connaissances lors de l’entrevue. Et dans ce cas-ci, étant donné que la langue demeure un certain obstacle, l’anglais n’étant pas la langue maternelle ni pour eux et ni pour les candidats, ils ont eu l’idée d’utiliser des images pour faciliter la compréhension des questions et faciliter les échanges sur des processus plus techniques. L’objectif étant de s’assurer que le candidat puisse démontrer le mieux possible ses connaissances mécaniques.

« Pour nous, l’évaluation en profondeur des compétences est d’autant plus importante puisque nous ne connaissions pas en détails leur formation et la réalité du marché du travail là-bas. », précise Edith.


2- Est-ce qu’il y a un « fit »?

Dans un processus d’embauche, on parle souvent de l’importance d’une « entrevue de chimie ». Évaluer cette « chimie » ou ce « fit » est donc une étape très importante du processus de sélection que l’on doit éviter d’escamoter. Poser des questions pour valider les valeurs liées au travail, à la famille et aux relations interpersonnelles, va contribuer à valider si ce que vous offrez comme milieu de vie professionnelle correspond aux aspirations des candidats potentiels et à la complémentarité de votre équipe.

Évidemment, cette considération aura aussi été prise en compte lorsque vous avez évalué les différentes possibilités de pays. Mais confirmer certains éléments, s’assurer d’une bonne « chimie », c’est aussi s’assurer que l’intégration sera plus facile pour le candidat choisi.



crédits:depositphotos.com


3- Rigueur et flexibilité

Le séjour n’est pas très long. Une courte semaine où les journées sont vraiment très bien remplies. De huit à douze entrevues par jour où le niveau de concentration est extrêmement demandant, principalement à cause de la langue, et où les décisions sont prises sur le vif, lorsque cela est possible. Voilà pourquoi la rigueur demeure un incontournable. « Parfois, lorsque l’on sent le besoin de confirmer certains éléments, il est possible de rencontrer une deuxième fois le candidat », mentionne Edith. Il faut aussi faire preuve d’agilité et ajuster les rencontres au besoin. 

Lors de leur première mission, nos deux entrepreneurs-aventuriers ont embauché 4 Philippins. Ces derniers débuteront chez Genytech à la fin de l’année 2019. Mais ils ont tellement aimé l’expérience que déjà, ils sont retournés aux Philippines pour embaucher 4 autres nouveaux employés qui débuteront plus tard en 2020. Ceci étant dit, ils prennent de l’expérience et ajustent aussi leurs rencontres.

En effet, au fil des entrevues, Édith et Danny ont décidé de miser davantage sur l’évaluation des compétences techniques dans un premier temps, et ensuite, si cela était satisfaisant, il évaluait le « fit ». On serait peut-être tenté de faire le contraire, mais pour eux, ils ont décelé que cela était plus efficace ainsi.


4- La meilleure partie

Évidemment, les candidats philippins sont dans un contexte où être embauchés pour un emploi au Québec est un privilège. Ainsi, lorsque vient le temps de confirmer l’embauche, l’annonce est vraiment un moment rempli d’émotion!

« Les gens sont tellement reconnaissants, nous avons l’impression de contribuer à quelque chose de plus grand que d’offrir uniquement un travail. L’annonce de l’embauche est un moment réellement extraordinaire! »

Suivez cette aventure dans le prochain article de novembre : Préparer une arrivée wow!

Bonne expérience employé… internationale!


À proposMentions Légales