Recruter à l’international, toute une aventure!

Par Catherine Rousseau

La pénurie de main-d’œuvre fait mal. Les entreprises tentent de se positionner auprès des candidats potentiels. Elles innovent dans les stratégies d’attraction et de fidélisation. Ce qui est très bien! L’une des stratégies vers laquelle elles se tournent est le recrutement à l’international, et plusieurs vivent de très beaux succès. 

Dans ce sens, je vous propose de suivre une entreprise dans cette démarche de recrutement. Mes prochains articles traiteront donc du processus de recrutement à l’international vécu par cette entreprise. Peut-être que certains d’entre vous pensent à cette stratégie, mais hésitent à se lancer. Ce partage d’expériences pourra alors être à valeur ajoutée et pourra vous aider à alimenter votre réflexion.

Le président fondateur d’Atelier Genytech inc., Danny Cayer, ainsi que son associée Édith Boissonneault, directrice des ressources humaines et financières, acceptent donc de partager avec vous cette aventure. Une entreprise de Laurier-Station, fondée en 2009, spécialisée dans l’entretien et la réparation de véhicules lourds. Nous les accompagnerons donc dans ce périple et vivrons avec eux chacune des étapes charnières. 


Pourquoi recruter à l’international?

Il existe différents moyens pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre. Revamper son expérience employé, développer sa capacité d’attraction, revoir les exigences de postes et de profils, favoriser l’extension de la vie professionnelle des travailleurs approchant de la retraite et s’ouvrir à de nouveaux bassins ne sont que quelques exemples. Mais à quel moment Atelier Genytech a-t-elle décidé de se lancer vers le recrutement international? Lorsque la somme des initiatives déployées en attraction ne suffisait plus pour répondre aux besoins actuels et de croissance.


Comment s’y préparer?

La préparation est certainement une condition de succès importante. Voici les éléments sur lesquels Atelier Genytech a misé :

1- Une aventure pour toute l’équipe

Faire appel à des travailleurs provenant d’autres pays en dit beaucoup sur les valeurs qui animent une entreprise comme Atelier Genytech. Un signe d’ouverture et le souhait de se démarquer!

« En fait, il s’agit bel et bien d’une aventure. Avoir le goût de faire différent et de faire vivre une aventure à notre équipe. Puisque toute l’entreprise est impliquée! Une fois que cette idée était plus claire, plus définie et que l’on s’approchait du possible, nous avons partagé notre projet avec l’équipe. »


En effet, pour ces chefs d’entreprise, il était important que les 35 employés prennent part à ce projet. C’est donc avec enthousiasme qu’ils ont présenté leur idée et ses grandes étapes. Toute l’équipe a accueilli avec enthousiasme le projet. 

« Certaines inquiétudes ont été nommées (par exemple, la crainte de devoir apprendre l’anglais) et ont permis de belles discussions avec quelques employés. En plus de rassurer toute l’équipe quant à notre démarche, nous avons profité de ces échanges pour solidifier notre réflexion et préciser les prochaines étapes du projet. »


crédits:depositphotos.com

2- Le choix

Poser des questions et s’informer des différentes possibilités quant aux endroits où il est possible de recruter à l’international est primordial, nous mentionne Édith Boissonneault.


Pour Atelier Genytech, la langue était un critère important, pour favoriser l’intégration et la collaboration au sein de l’équipe, mais d’abord et avant tout, la maîtrise des compétences techniques en mécanique était un incontournable. Ils ont donc opté pour une région où les travailleurs parlaient français ou anglais. S’ouvrir à de nouvelles façons de faire, et ce, tout en préservant les valeurs d'Atelier Genytech a aussi été un axe pour orienter leur choix de destination. 


En fait, l’expérience employé vécue au sein de votre entreprise découle de votre culture organisationnelle. Elle ne doit pas être un vœu pieux, mais refléter pleinement les valeurs véhiculées au quotidien. L’importance de s’assurer que l’expérience employé offerte réponde aussi aux attentes des travailleurs étrangers, tout en préservant la culture de l’entreprise, cela doit faire partie des réflexions pour vous préparer à cette aventure.


Dans leur réflexion, ces deux entrepreneurs-aventuriers ont donc pris soin de se renseigner sur la culture du pays, les valeurs liées au travail et à la famille. Au final, un coup de cœur pour les Philippines.


En somme, l’accompagnement par une ressource spécialisée devient un incontournable pour assurer la réussite de ce projet. Première étape importante de l’aventure : choisir notre destination : Fait!


3- L’investissement financier et de temps

Évidemment, il faut prévoir temps et argent. Ils ont donc identifié ce projet comme étant un axe important de leur planification stratégique.


Ils ont d’abord évalué les coûts inhérents aux stratégies de recrutement actuelles ainsi que les coûts liés au manque de main-d’œuvre (une chaise vide, ça coûte cher, on le sait), avec les sommes à investir dans ce projet (voyage pour le recrutement, planification de l’accueil et de l’intégration, etc.) et il semble qu’à cette étape, la décision n’ait pas été si difficile à prendre. « Ça vaut vraiment le coup d’essayer! » se sont-ils dit.


Maintenant, la planification de la deuxième étape charnière allait donc occuper une bonne partie de leur temps : L’expédition vers le recrutement!


Nos craintes et notre état d’esprit actuel

« Nous sommes très enthousiastes face à ce projet et très heureux que toute l’équipe d'Atelier Genytech nous supporte dans celui-ci. C’était très important pour nous que l’on fasse ça tous ensemble. Maintenant, il faut s’assurer que cette belle expérience soit tout aussi positive pour ces personnes qui joindront notre belle équipe! »


Suivez cette aventure dans le prochain article d’octobre : l’expérience de l’entrevue à l’étranger


Bonne expérience employé… internationale!


À proposMentions Légales