Sept comportements qui vous mettront dans l’eau chaude

Par Catherine Rousseau

Cette semaine, lors d’une conférence à laquelle j’assistais, une personne a dit : « Ce qui est rare est précieux ». Et ça m’a vraiment interpellé puisqu’effectivement, nous travaillons très fort pour conserver cette main-d’œuvre compétente qui se fait si rare.


Et ce n’est pas une mince tâche : prioriser l’Expérience employé dans notre tourbillon de responsabilités et d’activités de gestion, ce n’est pas évident. Spontanément, on s’oriente vers la tâche pour arriver à atteindre les objectifs, et ce, malheureusement souvent au détriment de l’Expérience employé.


Pour nous aider à demeurer vigilants, j’ai pensé vous offrir sept comportements toxiques à prohiber!


1. Ne pas saluer l’équipe le matin et le soir

Ne me dites pas que vous le faites toujours, puisqu’encore aujourd’hui, lorsque nous animons des groupes de discussion, c’est l’un des premiers éléments qui nous sont mentionnés et qui font du tort. Alors dès maintenant, ayez de l’impact et priorisez un «bonjour» à votre arrivée au bureau.


2. S’approprier le mérite de l’équipe

La vie sociale au travail prend beaucoup plus de place qu’auparavant. Ainsi, la création de maillages et le travail d’équipe sont des éléments souvent clés pour engager les ressources. Garder le mérite d’une réalisation d’équipe, et ce, même si vous y avez contribué largement, vous discrédite. Faire rayonner l’équipe, voilà un indice probant d’un gestionnaire compétent et apprécié.


3. Toujours paraître dans l’urgence

Beaucoup de dossiers. Beaucoup d’échéanciers. Beaucoup de défis. Peu de temps. Voilà le lot de bien des personnes. Pour accompagner, propulser et sécuriser votre équipe, vous devez être en contrôle et paraître en contrôle. Soignez les perceptions.


4. Ne pas gérer l’incompétence

Ce n’est pas toujours facile, mais ça fait partie du rôle du gestionnaire que de préserver une équipe forte et compétente. Il faut parfois faire preuve de courage managérial et nommer les choses pour les faire changer. C’est comme ça que l’on grandit tous.


crédit:depositphotos.com

5. Agir pour ne pas déplaire

Plus facile de dire oui à une demande que de dire non! Mais bien gérer c’est aussi savoir prendre et expliquer les décisions. Et ce, au très grand risque de ne pas faire l’unanimité. On va vous remercier pour avoir pris une décision qui a du sens, et ce, même si dans l’immédiat, certaines personnes pouvaient ne pas apprécier celle-ci. Mais surtout, restez aligné sur vos valeurs…


6. Faire du favoritisme

Nous sommes humains et nous créons davantage de liens avec certaines personnes qu’avec d’autres. Vous savez les atomes crochus? Méfiez-vous des affinités que vous pourriez avoir avec certaines personnes de l’équipe et assurez-vous que vos décisions n’en soient pas teintées. Restez impartial, autant dans vos décisions que dans les apparences de celles-ci.


7. Partager avec l’équipe votre désaccord face à une décision organisationnelle

La perception d’une équipe de gestion harmonieuse, qui se tient et s’entraide est très stimulante et mobilisante pour l’équipe. Faire valoir votre désaccord face à une orientation prise par la haute direction par exemple, créera de la distorsion sur la compréhension et le sens du travail pour tout un chacun.



Évidemment que cette liste n’est pas exhaustive. Il s’agit d’un aide-mémoire pour nous rappeler quelques pièges qui nous guettent.



L’Expérience employé est un élément clé pour fidéliser les ressources de votre organisation. Il faut continuer à faire des efforts et s’attarder à ce qui fait du bien, quotidiennement, et enrayer les comportements non porteurs.


Ne partez pas en croisade en oubliant votre spontanéité. Ciblez les pièges qui vous guettent le plus et allez-y progressivement, une habitude à la fois.


Selon le Dr Maltz, il nous faut un minimum de 21 jours pour changer nos habitudes. Alors, débutons maintenant, un comportement à la fois!


Bonne Expérience employé!


À proposMentions Légales