Comment se porte votre leadership?

Par Catherine Rousseau

Dans la dernière année, nous avons dû pratiquer notre yoga! Nous avons fait preuve, de souplesse, de flexibilité, d’ouverture et nous avons même dû apprendre de nouvelles postures. Au départ, elles sont inconfortables, voire même déstabilisantes. On tombe, on respire, on se relève et on recommence avec plus d’aplomb. Mais on chute à nouveau, on se dit que la prochaine fois, on sera meilleur. Dans certaines situations, on va même visualiser cette nouvelle posture, pour vraiment apprécier chacun des mouvements qui sont préalables les uns aux autres. Et ça permettra de nous sentir plus en confiance et de recommencer avec assurance, pour ensuite s’ajuster de nouveau.

Et oui, ajuster nos pratiques managériales a été le lot de notre dernière année. Être gestionnaire, c’est aussi savoir ajuster son savoir-être, ses comportements de gestion, pour faire face à l’adversité et maintenir un plafond de verre qui protège chacun des membres de l’équipe. 

Et pour cela, il faut garder l’équilibre. Un équilibre agile, entre la gestion de sa propre réalité et celle qui découle de son rôle de gestionnaire. Un équilibre que l’on acquiert, non sans peine et misère. Un équilibre d’abord fragile qui se solidifie avec le temps, avec les événements, avec l’expérience qui se vit.

Ma mère me disait souvent : « ce n’est pas ce qui nous arrive dans la vie qui nous dessine, mais bien ce que l’on fait avec ». Alors, regardez tout le chemin parcouru. Il y a un an, comment avez-vous dû vous ajuster et maîtriser de nouvelles postures? La gestion de mesures sanitaires, l’ajustement de processus, de nouveaux modes de communication, la gestion à distance, l’établissement de nouveaux objectifs ou leur ajustement, et j’en passe… Nous sommes devenus des champions de yoga!


crédits:depositphotos.com

Offrez-vous donc une bonne dose de reconnaissance en vous disant merci. Merci de garder le cap, de conserver votre ardeur (ou presque puisque ce n’est pas toujours évident 😉) et de faire de vous de bonnes personnes, de bons gestionnaires qui ont de l’impact.

Alors, soyez humbles et dites-moi comment se porte votre leadership? Où en êtes-vous dans l’apprentissage de nouvelles postures? Elles sont fragiles? Solides? Encore en stabilisation? Peu importe, l’important c’est de prendre en main vos prochaines étapes puisque c’est là où vous avez le contrôle, sur ce que vous faites avec le moment présent.

Quoi qu’il en soit, gonflez vos poumons d’air printanier et dites-vous que vous n’êtes peut-être pas encore là où vous souhaitez être, mais que vous n’êtes plus là où vous étiez avant! (citation célèbre)


Bonne expérience employé!


À proposMentions Légales