Le millefeuille de la mobilité internationale

Par Selin Deravedisyan-Adam

Si nous désirons imager la mobilité internationale, il faudrait la voir comme un millefeuille étagé de sa pâte feuilletée, son onctueuse crème pâtissière ainsi que le fondant texturé qui le fait reconnaître entre mille dans la vitrine de votre pâtisserie.


La mobilité internationale est un fondement dans chaque entreprise qui, à partir du moment où le personnel « bouge », autant local, national et international, lui permet d’établir des règles et des principes qui faciliteront la gestion des opérations. Nous parlons dès lors de Politique de mobilité internationale.


La comparaison imagée avec un millefeuille vient du fait que la multitude de situations que vous devrez gérer ressemble au feuilleté de la pâtisserie et chacune d’elles répond à un besoin spécifique qui demande une administration centralisée de votre part pour préparer des documents, autorisations et confirmer les budgets alloués.


Voyons de plus près ces situations. Lorsque des employés doivent assister à une conférence qui a lieu dans une ville voisine ou rencontrer des clients dans une autre province, voire intervenir d’urgence chez un client de l’autre côté de la frontière ou de l’océan, la politique de mobilité internationale établie a l’avantage d’identifier immédiatement les procédures applicables à chacun de ces déplacements ainsi que de valider les prises en charge et la politique de remboursement des frais inhérents.


Dans la mesure où les rencontres se font dorénavant de plus en plus de façon virtuelle, phénomène accentué par la COVID-19, les politiques déjà établies au sein de votre entreprise doivent revoir ces méthodes et intégrer également les systèmes et équipements techniques pour assurer des connexions fiables et sécuritaires, surtout dans le cadre d’échanges d’informations confidentielles.


Une autre couche du « feuilleté » est reliée directement au recrutement et nous ne parlons pas seulement de recrutement international, car toute personne qui se joint à votre entreprise et qui n’est pas de la même région doit bénéficier également de support en mobilité. C’est la marque employeur que vous mettrez en avant et celle-ci va jouer selon les situations à gérer.


Quelle est la différence entre une personne qui est recrutée de Montréal ou de Regina ou de Lyon et qui rejoint vos effectifs à Québec? Aucune! Ce sont des employés qui auront les mêmes besoins en termes de préparation à l’intégration, à l’accueil dans le nouvel environnement de vie, avec des variantes selon les besoins personnels des individus ainsi que de leur statut dans l’entreprise.

Posséder une politique de mobilité sera votre outil le plus précieux, car elle vous servira définitivement de balise, mais également à faire respecter l’équité avec les autres personnes déjà en poste dans l’entreprise ou recrutées localement. 


Politique de mobilité internationale et équité dans l’entreprise

Pourquoi un employé recruté localement qui aurait besoin d’une avance, d’un prêt de son employeur pour régler une facture urgente ne serait pas autorisé à requérir l’aide de son employeur alors qu’un employé qui arrive de l’étranger se verrait offrir immédiatement un prêt de logistique de 2 000 $, remboursable pour parer aux premières nécessités? Voici une situation casse-tête que tout employeur pourrait avoir à résoudre un jour ou l’autre…


C’est là que la politique de mobilité internationale prend tout son sens! Si elle n’existait pas, il y aurait eu effectivement des questions d’équité entre les différents employés, mais le fait qu’une politique clairement établie et validée par le conseil d’administration existe, ceci donnerait de la légitimité aux nouveaux employés recrutés à l’étranger à percevoir cette aide. Et en recevant cette aide, le nouvel employé pourrait rapidement commencer à travailler et permettre le maintien des opérations de production, par exemple, à l’avantage de tous les employés déjà en poste.


De la même façon, la politique de mobilité internationale permettrait d’établir les normes concernant les budgets alloués pour faciliter l’arrivée et la prise de fonctions des employés qui proviendraient d’autres horizons. 


Vous pourrez établir une allocation de déplacement selon la distance, le pays de provenance ou de destination, allouer un montant pouvant varier pour les premières nécessités remboursables sur factures ou remis en argent (et qui serait imposable), offrir un logement meublé temporaire dont la durée pourrait varier selon le statut interne dans l’entreprise, apporter un accompagnement pour les membres de la famille, etc. Bref, autant de situations diverses qui seraient reprises dans une grille de services dont toute personne aux Ressources humaines pourrait identifier chaque condition établie et sans avoir besoin de solliciter des autorisations à chaque intervention. 

crédits:depositphotos.com

Maintenant, parlons de la crème pâtissière…, ce sera vous! C’est cette partie du millefeuille qui va déterminer le goût et dont la texture va varier selon la maîtrise de la préparation des ingrédients!


En effet, plus vous serez en mesure d’identifier les différents besoins de votre entreprise, plus complète sera votre politique de mobilité internationale qui sera appliquée dans votre entreprise. Vous enrichirez ce document par des éléments de gestion de la diversité, des informations sociales et sécuritaires sur les différentes destinations, les partenaires et fournisseurs qui collaborent pour l’achat des billets d’avion, location de voiture, les réservations d’hôtel, location de logement, mais également les conseilleurs fiscaux, les assurances/banque, les conseillers en immigration, les professionnels en relocalisation, traducteurs, etc. Votre répertoire de contacts prioritaires sera un outil adapté qui vous permettra d’optimiser toutes vos opérations. C’est ce qui permet à la « crème » d’être onctueuse et également… digeste!


Enfin, tout comme le fondant qui est au-dessus de votre dessert, vous devrez vous assurer que cette « croûte sucrée » reste toujours brillante, non craquelée. Pour ce faire, vous devrez vous assurer de maintenir votre politique de mobilité internationale continuellement active. Si vous avez des périodes accrues en mobilité de personnel dont, par exemple, des missions de recrutement à venir, vous devez vous assurer que les paramètres et les procédures sont toujours applicables ou effectuer les ajustements nécessaires, que ce soit en termes budgétaires ou simplement de services à modifier.


Quoiqu’il en soit, être RH est d’assurer une coordination entre les différents intervenants dans une entreprise. Le Québec fait face à des problèmes majeurs de pénurie de main-d’œuvre pour au moins les 10 prochaines années. Il faut attirer les meilleurs! C’est ce que nous voulons tous comme employeur! Mais ce phénomène n’est pas propre qu’au Québec et touche non seulement le Canada, au complet, et plus précisément dans certains types d’emploi demandant un savoir-faire et un savoir-être au-dessus de la moyenne, il est de partout! L’Allemagne recrute! La France recrute! Les pays scandinaves recrutent! L’Australie recrute… et vous aussi! Et si vous voulez que les candidats viennent plutôt déguster votre millefeuille, il faudra vous assurer de leur offrir le meilleur croustillant de son feuilleté parfait, une crème qui dépasse toute attente et un fondant brillant comme la lune! Une politique de mobilité internationale se bâtit étape par étape et surtout s’adapte également aux changements de temps et des procédés. 


Pour vous aider à atteindre les meilleurs candidats, gérer les mouvements internes de mobilité de votre personnel, votre rôle sera capital. Vous devrez veiller à réunir tous les ingrédients et gérer votre politique de mobilité internationale afin d’assurer une harmonie et régularité dans tous les mouvements de votre personnel, et ce, quelle que soit la destination ou… provenance! Vous avez la recette… À vous de jouer!

À proposMentions Légales