Au revoir!

Par Nathalie Carrier

J’ai quitté mon emploi.

Je rejoins une nouvelle organisation.


Deux façons très différentes de voir la chose. Quand on y pense, ce n’est qu’une question de perspective! Une question de posture ou d’émotions qui nous ont poussés à l’action. C’est mon mentor qui me l’a appris. Il se reconnaîtra ici. Pour ceux qui se le demandent : eh oui, j’ai réellement quitté mon emploi de consultante et je rejoins pour vrai une grande organisation. Dans cet article de nature plus personnelle, je partage avec vous mon processus de réflexion, de transition, de deuil. Je m’ouvre à vous pour donner au suivant. Pour vous montrer l’envers de la médaille.


Le processus

Évidemment, j’ai fait la liste des pour et des contre, j’ai consulté, j’ai réfléchi, j’ai discuté, j’ai tergiversé, je me suis menti et puis, je me suis enfin décidée. Bref, je me suis autoconseillée comme je guide les gens que j’accompagne en réflexion de carrière. Ce ne fut pas toujours simple. Je me suis posé beaucoup de questions durant les derniers mois. J’ai vécu des hauts et des bas. Je me suis interrogée à savoir si j’étais mûre pour un changement ou si ce que je vivais professionnellement depuis un certain temps n’était que des péripéties dans un chapitre de ma vie. J’ai même fait un peu de déni en me disant que ce n’était qu’une autre conséquence de la pandémie, du télétravail, de l’isolement… Pourtant, après mûre réflexion, après avoir vécu toute la gamme d’émotions, après avoir envié mes clients pour leur réalité professionnelle, après la mise en lumière de certaines insatisfactions et après de multiples revirements de situation, j’ai décidé de faire le grand saut en passant du monde de la consultation à celui des organisations. Tout coulait tellement bien et allait tellement vite une fois la décision réellement prise. Changement de cap, tout le monde à tribord!


L’annonce, le départ, le fameux « au revoir »

J’ai dit au revoir à des gens que j’aime énormément, à des projets extrêmement stimulants, à des leaders qui m’ont fait évoluer et bondir en avant, à un chapitre de ma vie. Je n’ai pas voulu dire au revoir d’une façon traditionnelle. Ce n’est pas moi ça. Comme employée, j’ai trop souvent vécu des 5 à 7 de départ où, tour à tour, les gens complimentent pour la dernière fois la personne qui quitte son emploi. (Si ce n’est pas pour une première fois!) J’ai même déjà écrit un texte à ce sujet*. Je considère qu’attendre un party de départ pour offrir de la reconnaissance est trop souvent trop peu, trop tard!


Avec une collègue que je respecte énormément et qui quittait la firme presqu’en même temps que moi, nous avons plutôt tenté de rendre hommage à notre passage dans cette boîte. Nous avons fait une capsule vidéo simple, humaine, chaleureuse, avec un brin d’humour, pour souligner tous les bons souvenirs, les défis, les réalisations, les gens que nous avons côtoyés. Nous avons ensuite fait parvenir le tout à nos anciens collègues avant notre départ. Nous avons ainsi laissé un petit legs, un peu de nous, un petit sourire sur le visage des gens ou une larme sur la joue des autres, nous avons remercié des humains exceptionnels avec qui nous avons tant apprécié collaborer. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est de voir la réaction des gens, et aussi l’absence de réaction de certains…

Les réactions!

Parlons-en, des réactions! J’ai reçu des fleurs de collègues que j’adore, livrées à la maison par un beau mercredi midi. Ça m’a touché droit au cœur, ça m’a fait pleurer de tristesse et de joie. Quel geste délicat de ces personnes avec qui j’ai fait un bout de chemin mémorable! J’ai reçu plusieurs invitations pour des cafés virtuels, des dîners Teams, des apéros téléphoniques, en toute intimité, question de se dire un vrai au revoir personnalisé. Quelques-uns ont tenté de me retenir, tandis que nombreux m’ont chaleureusement félicité et encouragé dans mon choix, dans ma nouvelle direction et dans la vie à venir! J’ai aussi entendu le silence de certains, possiblement des gens qui étaient peut-être déçus de me voir quitter la firme ou bien indifférents, qui n’avaient rien à me dire, car la relation n’était peut-être pas aussi forte que je l’avais cru. J’ai reçu des mots, des questions, des confidences comme je n’en ai jamais reçu, tout ça bien évidemment à l’aube de mon départ. Mais pourquoi faut-il attendre LA fin pour se parler à cœur ouvert? Pourquoi attendre le départ de quelqu’un pour se confier et échanger en toute transparence et vulnérabilité?


Au final…

Au final, ce que je trouve le plus difficile, c’est de laisser les gens, les beaux projets novateurs, plusieurs clients chouchous, certains rêves qui restent en plan, des tâches inachevées et ne pas avoir la chance d’apprécier le produit fini de ce que j’ai contribué à bâtir... Je n’ai jamais aimé les au revoir, car j’ai toujours l’impression de laisser tomber quelqu’un ou d’abandonner quelque chose. Ce n’est pourtant pas le cas! Et, quand on y pense bien, j’ai simplement fait un choix. Un choix pour moi, qui me permettra de continuer d’évoluer dans ma carrière, d’équilibrer ma vie comme je le souhaite, tout en faisant ce que j’aime le plus dans mon quotidien : prendre soin des miens, de mon équipe, de mes collègues et accompagner des leaders dans leur développement, dans l’évolution de leur carrière, dans le déploiement de leurs ailes. Tout comme je compte le faire pour moi!


La suite!

Maintenant, je dis bonjour à une nouvelle équipe, à des défis qui me stimulent et m’enchantent, à une organisation humaine qui m’interpelle, à une grande leader reconnue et à une cheffe qui m’inspire la confiance et qui me mobilise. Je sais bien que la vie m’a menée où je suis aujourd’hui, ici, maintenant. Je sais que le nouveau défi qui m’attend me permettra d’écrire un prochain chapitre de ma vie, de passer à un autre niveau, de vivre des expériences différentes, de rencontrer des personnes qui ne demandent qu’à être découvertes et avec qui je vais tisser des liens solides aussi, avec qui je vais bâtir une histoire. Ça ne veut pas dire que c’est plus facile à vivre pour autant; c’est toujours très émotif un changement d’emploi. Trop peu de gens osent en parler ouvertement. Pas moi!

Alors, MERCI à toute l’équipe de Humance pour ces magnifiques années! Vous êtes les meilleurs, une firme intelligente, agile, créative et particulièrement allumée. J’ai passé cinq magnifiques années avec vous et j’ai tellement grandi grâce à vous. Ce n’est qu’un au revoir (on ne se sait jamais ce que la vie nous réserve), car le monde de la consultation occupe encore une grande place en moi!

Et, SALUT Hydro-Québec! J’arrive avec la tête remplie d’idées, l’esprit ouvert et le cœur prêt à donner. J’ai hâte de vivre le monde du travail de l’intérieur d’une organisation et de contribuer à des projets professionnels de A à Z. Je souhaite vous apporter mon énergie et contribuer à cette belle grande famille qui est un fleuron de notre beau coin de pays!


À proposMentions Légales