Accidents du travail et maladies professionnelles : analyser et intervenir

Par Katherine Poirier

Selon la CNESST, un accident du travail survient toutes les six minutes au Québec. C’est beaucoup!

 

Aucun milieu n’est exempt de risques, même un milieu de bureau. Un aménagement non ergonomique, des tâches impliquant le déplacement de charges mal planifié, des espaces mal conçus peuvent tout autant poser un risque de blessure ou de maladie musculo-squelettique dans un environnement de bureau. Sans compter les interactions avec le public, le stress découlant de certaines fonctions, le harcèlement psychologique et les surcharges de travail, qui peuvent entrainer la survenance de maladies professionnelles de nature psychologique. Parce que les environnements de bureau ne font généralement pas partie de groupes prioritaires où la création de comités paritaires de santé et de sécurité au travail est imposée par la réglementation et où la prévention peut y demeurer un parent pauvre.

 

Et si avec votre équipe vous intégriez une tournée annuelle des lieux, avec des yeux neufs, pour identifier les risques? Et une minute santé bien-être à vos réunions mensuelles d’équipe?

crédits:depositphotos.com

Une attention particulière doit être portée aux travaux qui comportent des risques de chute (oui, ce changement de luminaire à la va-vite pourrait causer une chute), à la sécurité du travail avec les machines (même les machines utilisées à la salle de photocopie peuvent être dangereuses), au travail en isolement et à la prévention de la violence lors des contacts avec les tiers. Si de jeunes travailleurs sont embauchés, il faut s’assurer également que leur formation comprenne un volet ergonomique, s’ils ont à donner un coup de main avec le déplacement de charges dans le cadre de leurs fonctions. Et naturellement, la disposition des postes de travail doit être ergonomique pour limiter les microtraumatismes et l’adoption de postures contraignantes sur une période prolongée.

 

Plusieurs outils sont disponibles en ligne afin d’analyser l’environnement et les risques qu’il présente, mais laCNESST en a mis un à la disposition des organisations qui est particulièrement bien construit :

https://www.cnesst.gouv.qc.ca/publications/200/Documents/DC200-418web.pdf

À proposMentions Légales