Une mauvaise embauche? C’est non!

Par Catherine Rousseau

Je vous écris souvent en portant mon chapeau de gestionnaire et experte expérience employé. Cette fois-ci, je vous fais un coucou avec mon chapeau de conseillère d’orientation. 

Mais la trame de fond est la même. Encore là, pénurie de main-d’œuvre. Ce contexte qui allonge les processus de recrutement, et surtout, qui complexifie notre planification. Nous n’avons pas encore de candidats potentiels pour un poste en recrutement que nous venons d’ouvrir, et déjà on crie « urgence! » dans le département. Ça, c’est ce que beaucoup d’entreprises vivent. Ce qui s’additionne à cette situation, dans l’objectif de pourvoir le poste dès que possible, faisant face au nombre de candidats potentiels très mince, parfois, on embauche sans être convainc que c’est la bonne personne sur la bonne chaise. On prend alors le meilleur candidat des moins pires. Et le comble, on doit mettre fin à l’emploi après 4 semaines, puisque finalement, la personne ne répond pas aux attentes. 


Se tromper fait mal et coûte très cher.

La durée de la chaise vide, les coûts de recherche de candidats potentiels, le temps des personnes impliquées, la baisse de productivité, l’impact sur l’équipe de travail comme la surcharge de travail et la démotivation. Tout ça vient, et sans s’y restreindre, impacter à la hausse les coûts de votre taux de roulement. Les études disent que ce coût peut être de 3 à 10 fois le salaire de la personne, dépendamment du poste. Outch!

Enfin, lorsque les gens quittent rapidement après l’embauche, souvent la qualité du processus d’accueil et d’intégration est en cause. Mais d’autres fois, que la personne quitte d’elle-même ou que vous deviez mettre fin à l’emploi, ça peut aussi être l’adéquation entre le profil du candidat retenu et les attentes et les besoins à satisfaire. 


Une solution possible : une évaluation psychométrique

D’abord, la psychométrie est la science qui étudie et mesure les caractéristiques psychologiques des personnes. Ainsi, dans un processus de recrutement, les tests amènent un complément d’informations objectives. Ce que l’on valide en entrevue peut alors être croisé par les tests et contribuer à bonifier l’évaluation de la candidature. Plusieurs tests psychométriques existent selon ce que vous souhaitez mesurer. Que ce soit, les traits de personnalité, les aptitudes naturelles, les intérêts et les motivations ou le potentiel, l’important est de cibler les bons tests pour que ceux-ci soient à valeur ajoutée et complémentaires aux autres étapes de votre processus. Les tests psychométriques ne sont pas discriminants, mais bien un outil d’analyse complémentaire.

crédits:depositphotos.com

Synergie et complémentarité

L’utilisation de tests psychométriques peut aussi avoir une grande valeur ajoutée pour maximiser l’adéquation des talents qui composent votre équipe. Il est primordial de préserver la culture qui règne dans votre entreprise ou votre département. Ainsi, de bien connaitre certains traits ou modes de fonctionnement de la personne vous permettra d’alimenter votre réflexion sur le « fit » potentiel avec les membres de l’équipe, soit en similitude ou en complémentarité!


Dans l’optique où vous embauchez la personne évaluée, vous avez alors une mine d’informations pertinentes pour personnaliser son accueil et son intégration. Selon les tests utilisés, vous pourriez savoir si la personne a besoin de beaucoup d’encadrement ou non, si elle privilégie un apprentissage sur le terrain ou en mode plus traditionnel, par exemple.


En plus, vous pourrez discuter avec la personne de certains éléments et alimenter un plan de développement individuel qui tiendra compte de ses forces et de ses défis. Le développement des compétences, on aime ça!


En conclusion

Évidemment, ajouter une étape de plus dans votre processus de recrutement doit être réfléchi. À vous d’évaluer la pertinence. Vous pourriez aussi en parler avec un expert dans le domaine et voir si de tels outils pourraient vous aider. Néanmoins, alimenter votre réflexion et parfaire votre acuité de « fit », ça peut certainement contribuer à diminuer les mauvaises embauches et maximiser votre culture d’équipe! Alors, est-ce que le coût en vaut la chandelle?


Bonne expérience employé, et bonne année 2022 à vous!

À proposMentions Légales