Le feedback et la reconnaissance : de puissants outils de gestion

Par Marie-Eve Beaud

Rencontrez-vous, au sein de votre organisation, des enjeux d’engagement et/ou de performance? Si c’est le cas, le feedback et la reconnaissance à fort impact sont deux outils qui peuvent aider les gestionnaires et les équipes à faire face à ces défis. 


Qu’elles soient spontanées ou planifiées, ces pratiques ne laissent personne indifférent et peuvent vous aider là où bien d’autres tactiques échouent.

      Des compétences qui se développent

Si certains sont naturellement à l’aise dans l’art de donner du feedback, en recevoir et faire preuve de reconnaissance au quotidien, ce n’est pas le cas de tout le monde. En effet, pour plusieurs, le feedback est perçu comme une source de stress et d’inconfort. Cela peut générer des craintes et des incertitudes. Il peut révéler de nombreuses peurs, qui sont parfois du domaine de l’inconscient.


Et quand bien même on est à l’aise à recevoir du feedback, ce n’est pas dit qu’on sait en donner de façon constructive aux autres. Fort heureusement, cela s’apprend! On peut également apprendre à bien recevoir du feedback et même à être proactif et à le demander. Lorsque les employés le font, cela propulse leur développement. 


De la même manière, offrir de la reconnaissance de façon naturelle et authentique est une compétence que tous peuvent développer afin que ce geste ait un impact positif.


Souvent perçu comme une source de stress et d’inconfort, le feedback demeure pourtant un outil nécessaire à toute équipe qui souhaite se dépasser. Il est donc important de démystifier les peurs liées au feedback mais aussi, de mieux maîtriser comment le demander, le donner et le recevoir afin de s’en servir comme tremplin professionnel. 

      Pourquoi travailler sur le feedback et la reconnaissance?

      Le feedback, comme propulseur de développement.

Dans une culture du blâme, le feedback est souvent associé à une critique, un regard que l’autre porte sur nous en fonction d’un jugement de valeur.


Or, en apprenant comment bien offrir du feedback, cela peut aussi être le début d’une conversation portant sur « comment je peux t’aider à devenir une meilleure version de toi-même. » Avec de bonnes pratiques, les équipes corrigent ce qui peut être corrigé et alignent leurs efforts sur leurs forces. Le feedback aide ainsi les employés à mieux se connaître, à prendre conscience de leurs zones de vulnérabilité, mais aussi (et surtout) de leurs forces, car c’est ce qu’on veut voir se répéter! 


Les études de Joëlle Carpentier et de Geneviève A. Mageau ont démontré qu’il existe un lien de corrélation entre le feedback constructif et la motivation, la confiance en soi et la satisfaction des besoins psychologiques des athlètes. C’est vrai pour les athlètes, mais ça l’est tout autant pour les employés!


crédits:depositphoto.com

     La reconnaissance, comme moyen de rétention et d’engagement 

En matière de reconnaissance, on a vite fait de l’associer à une récompense monétaire ou à des bénéfices complémentaires. Si ces pratiques sont importantes, des gestes aussi simples que prendre le temps de noter une force observée chez son collègue ou de souligner l’impact positif d’un bon coup peuvent avoir des impacts encore plus importants sur la motivation.


Être reconnus, pour qui nous sommes, pour notre expertise, pour nos efforts et pour nos compétences est un besoin fondamental de l’être humain. En effet, le sentiment de compétence est un des trois besoins fondamentaux liés à la motivation au travail.


Dans les équipes où la reconnaissance est pratique courante, on note une meilleure cohésion, un plus fort engagement, une bonne santé psychologique et, à la longue, une meilleure performance. En effet, plusieurs études, comme le projet Aristote de Google ou les recherches d’Anita Woolley de l’université Carnegie Mellon, corroborent le lien entre sécurité psychologique, bienveillance et performance au travail et la reconnaissance non monétaire est un excellent moyen de les développer. 


La reconnaissance est également un très bon outil pour fidéliser et retenir les talents, surtout en cette période de pénurie de main-d’œuvre. C’est particulièrement vrai dans le monde d’aujourd’hui où l’environnement de travail et l’ambiance globale sont des critères clés de sélection.


Prêt à mettre en place une culture de feedback et de reconnaissance au sein de votre organisation?



Sources - Pour aller plus loin :

  1. Predicting Sport Experience During Training: The Role of Change-Oriented Feedback in Athletes’ Motivation, Self-Confidence and Needs Satisfaction Fluctuations - Joëlle Carpentier, Geneviève A. Mageau.
  2. When change-oriented feedback enhances motivation, well-being and performance: A look at autonomy-supportive feedback in sport - Joelle Carpentier.
  1. Le projet Aristote de Google : https://rework.withgoogle.com/print/guides/5721312655835136/
  2. Les résultats de l’étude d’Anita Woolley de l’université Carnegie Mellon : https://www.cmu.edu/news/stories/archives/2019/june/world-economic-forum-woolley.html
  3. Article : The Little Things That Make Employees Feel Appreciated -  https://hbr.org/2020/01/the-little-things-that-make-employees-feel-appreciated

À proposMentions Légales