Vous rappelez-vous qui vous êtes?

Par Nathalie Carrier

Depuis plusieurs années, on entend, lit et parle beaucoup de l’approche par talents. J’avoue que ça m’interpelle énormément. Je pense qu’à travers nos talents il y a un réel moyen de trouver une piste vers le bonheur au travail et l’épanouissement, tant personnel que professionnel. Je ne suis certes pas la première à écrire sur ce sujet, mais je souhaite, par l’entremise de ce texte, vous aider à détecter quels sont vos réels talents et vous guider afin de vous rappeler qui vous êtes. J’aimerais contribuer à ce que vos yeux brillent et lorsque je vous croiserai, dans la rue ou au travail, vous entendre me dire quel est votre talent, votre couleur ou votre marque de commerce.

Commençons par la base. Vous rappelez-vous de votre tendre enfance?

  • Qui étiez-vous? Étiez-vous taquin ou timide, lunatique ou organisé, brouillon ou déjà un leader né?
  • Que faisiez-vous? Inventiez-vous des histoires rocambolesques, jouiez-vous en solo dans votre cabane secrète au fond du jardin ou si vous démontiez tout ce qui vous tombait sous la main (grille-pain, vélo ou téléphone)?
  • Avec qui étiez-vous? Étiez-vous souvent entouré d’amis et rarement seul ou si vous écoutiez sagement les conversations des adultes au souper du samedi soir en gobant le maximum d’informations possible? Préfériez-vous la compagnie de votre animal favori, aviez-vous un ami imaginaire ou si vous étiez le ou la plus populaire de l’école que tout le monde admirait?
  • À quoi ressemblait votre environnement? Votre chambre était-elle un exemple d’un mini-dépotoir rempli de jouets et de restants de table ou si, sans même qu’on vous demande quoi que ce soit, vous rangiez les jouets au fur et à mesure, même dans la chambre de votre petit frère?
  • Que compreniez-vous aisément? Aviez-vous déjà appris à être économe et aviez-vous vite saisi la nuance entre débit et crédit? Ou votre empathie vous faisait trop souvent porter le chapeau des réprimandes des professeurs en classe (même si ces fameuses réprimandes ne vous concernaient absolument pas) et provoquaient des larmes sur le chemin du retour de l’école?


Bref, qu’est-ce qui vous démarquait des autres? Qu’est-ce qui faisait de vous un être unique et qui semblait déjà être naturel chez vous comme force?

Une fois le retour dans votre boîte à souvenirs fait (vous pouvez même ressortir votre vieil album photos, conçu assurément avec amour par votre mère, question de pousser plus loin la réflexion!) et que vous avez pu mettre le doigt sur le mot qui vous décrivait si bien comme enfant, posez-vous la question suivante :

  • Qu’est-ce qui reste de tout ça dans mon profil d’adulte?
  • Suis-je un excellent maître d’œuvre, une professionnelle ultra-conceptuelle, un leader collaborateur, une gestionnaire attentionnée ou encore une personne créative et imaginative, tout comme je l’étais enfant, dans mon passé?
  • Quel mot ou caractéristique vous vient spontanément aux lèvres quand vous pensez à vous maintenant?


Ce mot ou cette caractéristique décrit probablement en bonne partie votre ADN professionnel (et personnel). Alors, une fois ce mot, ce talent trouvé, questionnez-vous :

  • L’utilisez-vous, ce talent ou cette force, dans votre emploi actuel?
  • Pourriez-vous mieux le mettre davantage en avant-plan et l’intégrer dans votre rôle et dans votre quotidien?


crédits:depositphotos.com

Soit dit en passant, le test StrengthsFinder 2.0 de GALLUP pourra assurément vous aider si malgré toutes mes questions vous ne réussissez pas à dénicher votre talent. (Les résultats de ce test en ligne vous permettront de détecter vos cinq plus forts talents, pour votre information.) Une rencontre avec un conseiller d’orientation organisationnel pourrait aussi vous guider, car ce n’est pas toujours si simple de percer son profil par soi-même. L’être humain est complexe et parfois vos expériences passées ne seront absolument pas prédictives de qui vous êtes aujourd’hui! Par contre, ce qui est prouvé, c’est que l’approche par talents nous permet de performer, de se démarquer, de s’énergiser et de s’engager au travail, parce que c’est par là que se trouve notre plus grand potentiel de développement.

Finalement, assurez-vous de bien faire connaître votre talent, celui qui vous représente le mieux! Publicisez-le! Faites-en même votre « branding » personnel et scandez-le autour de vous (usez ici de modestie tout de même, question de ne pas laisser l’impression d’une trop grande assurance, voire même paraître narcissique… La modération aura toujours meilleur goût, tenez-vous le pour dit!)

Aussi, voici quelques stratégies pour développer votre talent dans votre quotidien :

  • Cherchez activement les occasions de mettre votre talent à contribution;
  • Abordez les situations plus complexes et difficiles en « les scannant » à travers votre talent;
  • Agissez comme mentor pour les autres, avec votre talent comme bras droit!


On ne voit pas le temps passé quand on joue dans sa zone de talent! Vrai? Les journées sont agréables et gratifiantes. On revient chez soi avec le sentiment du devoir accompli. Quel être humain normalement constitué va rejeter une tâche qui lui permettra d’avoir du plaisir et d’être sur son X? Je n’en connais tout simplement pas. Je ne vous dis pas non plus de fermer les yeux sur vos points de vigilance ou sur vos zones d’ombre, mais je vous invite à compenser par vos forces, à vous entourer de gens qui vous complètent et à limiter le temps passé à travailler dans une zone de faiblesse.

Et, en prime, l’approche par talent nous permet de nous démarquer des autres. Votre talent vous rend unique, différent! De là aussi l’importance d’accepter la diversité de nos profils et de miser sur un bon équilibre des talents partagés dans notre équipe, dans notre organisation. Le talent multiplié à l’effort deviendra une réelle force. Et, la multiplication de ces talents dans une organisation ou dans une équipe, et bien, ça n’a pas de prix!

À proposMentions Légales