Vos employés divulguent-ils vos secrets en ligne?

Par Katherine Poirier

Des soldats américains ont fait la manchette récemment pour avoir révélé l’emplacement de bases nucléaires en Europe et certains codes visant à les désactiver, par leur usage d’abréviations juxtaposées dans Google. Ce faisant, des fichiers permettant de réviser leurs connaissances ont aussi été retrouvés en ligne : https://lp.ca/3r5Gz1?sharing=true


Mais, ces secrets qui n’en sont plus ne sont pas un incident isolé, particulièrement lorsqu’il est question de révélations en ligne de secrets de commerce.


Dans la récente Equisoft inc. c. Éditions Protégez-Vous, l’erreur d’un employé fut coûteuse. Protégez-Vous a ainsi dû verser 320 000 $ à Equisoft, une solution logicielle, alors que son employé avait produit un appel d’offres détaillant tellement précisément la solution informatique recherchée qu’il a alors révélé les secrets de commerce de cette dernière. https://tinyurl.com/3dh4wkus


crédits:depositphotos.com

Les pirates informatiques ne sont donc pas les seuls à pouvoir mettre en péril la sécurité des informations confidentielles des organisations : les employés un peu trop zélés les mettent également à risque.


En ce qui concerne un secret de commerce, il ne demeure protégé par des droits de propriété intellectuelle que dans la mesure où il n’est pas révélé. Comme le fameux secret de la Caramilk ou la recette du Coke. Il demeure impératif de protéger cette information en restreignant l’accès et la diffusion afin d’en préserver la valeur.


Il est donc primordial de sensibiliser les employés de l’organisation que les informations confidentielles, et encore davantage les secrets commerciaux, doivent être protégés dans le cadre de toutes leurs communications y compris l’utilisation des médias sociaux ou des moteurs de recherche.


En plus de mécanismes limitant physiquement et virtuellement l’accès aux secrets de commerce, rien ne remplace une entente de confidentialité et une formation à intervalles réguliers afin de prévenir les erreurs coûteuses, particulièrement dans leurs publications en ligne.

À proposMentions Légales