L’âge d’or des ressources humaines; pour le meilleur et pour le pire

Par Emilie Pelletier et Didier Dubois

L’importance accordée au travail des professionnels RH dans les entreprises a toujours été assez bien corrélée avec le contexte économique et plus spécifiquement avec le taux de chômage. Un très bel article a été écrit à cet effet par Peter Capelli dans le magazine Harvard Business Review. Il n’est alors pas surprenant que les attentes envers les équipes RH soient aujourd’hui très élevées. Mais c’est peut-être trop peu, trop tard; une majorité d’entreprises sont en mode panique et voient leur potentiel de croissance fondre comme une peau de chagrin. On est prêts à tout donner pour attirer et conserver nos employés : « Babyfoot », rabais sur les produits, les voyages dans le Sud, télétravail à la demande, mais voilà, on oublie l’essentiel : travailler l’expérience employé! Au-delà de la poudre aux yeux, quelle est l’expérience que vous offrez? Quel est votre positionnement employeur?


À l’écoute des ressources humaines

Plus que jamais, les équipes de ressources humaines ont aujourd’hui leur place à la table des décideurs. Qu’ils soient « CRHO » ou pas, tous les chefs écoutent attentivement leur chef RH afin qu’il les aide à sortir de la situation de crise dans laquelle leur entreprise se trouve. Pas d’employés, pas de production et pas de production, pas de croissance et pas de profit. Cette énorme évidence vient de sauter aux yeux de nombreux entrepreneurs qui considéraient les employés comme un mal nécessaire et surtout, comme une ressource interchangeable.


Avec 64 % des entrepreneurs qui soulignent que leurs enjeux de main-d’œuvre limitent leur croissance, les ressources humaines ne sont plus un poste de dépenses, elles deviennent une ressource stratégique. Disposer des « bonnes ressources humaines » permet non seulement de livrer la marchandise, mais également de livrer une marchandise de qualité. Les effets pervers du roulement de main-d’œuvre deviennent de plus en plus évidents. Pour produire (ou fournir des services), pour innover, pour améliorer la qualité des produits, il ne faut pas juste des employés, il faut des personnes engagées, qui contribuent à améliorer la qualité en participant à l’amélioration des processus. Bref, il faut des employés stables qui développent leur expertise.


Les équipes des ressources humaines sont donc au cœur des stratégies qui permettront aux entreprises de demeurer concurrentielles et de croître. Elles sont les gardiennes de cette précieuse, mais volatile « ressource » qui permet de créer de la valeur pour les clients, car comme le disent si bien Rachan, Barton et Carrey : ce ne sont pas les entreprises qui créent de la valeur, ce sont les gens (People Before Strategy: A New Role for the CHRO).


crédits:depositphoto.com

Attention aux recettes faciles

Il faut cependant être prudent. Devant l’ampleur de la situation, il est parfois tentant de chercher la solution facile, car certains jours, ce n’est pas l’âge d’or des RH, mais plutôt l’enfer des RH. Recommencer encore et encore les recrutements, réinventer l’organisation du travail pour faire face au manque de main-d’œuvre, tenter de sensibiliser les gestionnaires au rôle prépondérant qu’ils jouent dans l’expérience employé, ça peut être épuisant. On peut facilement tomber dans la solution facile. Allez hop, une petite campagne de recrutement, allez hop, quelques « Buzzwords » : expérience employé, marque employeur (non pas que ces mots soient mauvais, mais encore faut-il que le consultant qui les prononce sache de quoi il parle ;) Allez hop, on essaye une « nouvelle » plateforme qui propose des solutions miracles. 


Nos 16 dernières années de pratique chez HRM Groupe nous ont démontré que transformer des organisations ne se fait, ni en claquant des doigts ni en achetant les services de quelques néo-consultants qui alignent les promesses et les nouvelles tendances les unes après les autres. 


Créer une véritable stratégie de ressources humaines, pour rendre l’entreprise attirante et fidélisante, requiert une prise de conscience ainsi qu’un engagement de la direction et des équipes de gestion, pas juste des équipes RH. Rien ne sert de mettre de la pression sur les équipes RH si vous n’êtes pas disposés à faire un bout de chemin. Les solutions rapides sont des solutions à court terme. 


Pour résoudre les enjeux de main-d’œuvre, il faudra plus que des augmentations de salaire et une belle campagne de recrutement. La pénurie va s’aggraver pour les cinq prochaines années et ne se résoudra pas (si la situation économique se maintient) avant 2030. Les entreprises qui ne font rien aujourd’hui ne seront pas là demain pour voir l’effet de leur inaction. 


Il est temps de se doter d’un véritable alignement, d’une vision pour vos RH et de définir votre positionnement employeur. Vous souhaitez que vos employés actuels et futurs contribuent à votre succès, alors qu’avez-vous à leur proposer? 


Il est temps d’investir dans vos RH, il est temps d’écouter vos équipes de RH, de les développer et de les soutenir… et oui, c’est l’âge d’or des ressources humaines.


À proposMentions Légales