Expérience candidat : mettez-vous sur votre 31 pour 2021!

Par Emilie Pelletier et Didier Dubois

La période trouble que nous traversons présentement semble avoir un impact sur la mobilité des travailleurs. En fonction de l’expérience employé qu’ils ont vécue pendant les hauts et les bas de la COVID-19, certains ont décidé de changer d’employeur. Dans une étude de Hays Canada(1), on constate que 54 % des employés québécois envisagent sérieusement de quitter leur employeur. Il est donc temps, si vous avez besoin d’employés, de vous mettre sur votre 31. En effet, dans les prochaines semaines et plus particulièrement dans la période des fêtes, plusieurs candidats forts intéressants risquent de se magasiner un nouvel emploi pour 2021. 


L’expérience candidat… de quoi parle-t-on?

Commençons tout d’abord par une définition : « l’expérience candidat est l’ensemble des expériences et communications qu’un candidat a avec une entreprise ou relativement à une entreprise, lui permettant de se faire une idée sur les avantages et inconvénients de se joindre à une organisation ». En clair, l’expérience candidat est souvent perçue comme un prédicteur de l’expérience employé. 


L’expérience candidat digitale inclut toutes les interactions d’un candidat avec une entreprise (ou en lien avec l’entreprise). On y retrouve, pour ne nommer que ceux-là : 

  • toutes les communications de l’entreprise ou qui parlent de l’entreprise qui circulent sur le Web;
  • toutes les communications de recrutement de l’entreprise;
  • le site carrières de l’entreprise;
  • les offres d’emploi;
  • le processus d’application; 
  • le processus de sélection;
  • etc.


Quels sont les outils utilisés par les candidats?

En recrutement, il existe aussi un ZMOT (le moment de vérité zéro) c’est-à-dire une première recherche réalisée par le candidat suite à un stimuli « publicitaire » de l’entreprise. Toute l’étape qui précède la prise de contact directe avec l’entreprise (ex. : l’envoi du CV) est donc très importante. 


Une étude réalisée par Career Builder en 2015(2) mentionne que 77 % des chercheurs d’emploi interrogés iront fouiller sur Google aux différentes étapes de leur recherche d’emploi. Le site carrières des entreprises arrive en second plan avec plus de 55 % des répondants, viennent ensuite les sites d’emploi avec 52 % des répondants et finalement, le cercle d’amis avec 47 % des répondants. 


La première conclusion est qu’il faut régulièrement tester le nom de votre entreprise dans Google pour voir ce qui circule à son sujet. Étant donné que les sites d’évaluation (Glassdoor, Indeed, etc.) sont également très bien référencés, nous vous encourageons également à y jeter un coup d’œil régulièrement. 


Deuxièmement, votre site carrières est un outil incontournable. Selon une étude de Career Builder réalisée en 2017(3), 56 % des candidats pensent que les informations du site carrières sont un bon ou un très bon prédicteur de l’expérience employé. Il est donc important d’investir dans votre section carrières et de vous assurer qu’on y trouve toutes les informations pour convaincre le candidat de la pertinence de prendre contact avec vous. 

crédits:depositphotos.com

Gros plan sur le processus de sélection


Bien que nous pourrions passer des heures à vous parler de l’importance de la présence digitale, il faut se rappeler que le premier vrai moment de vérité, c’est le processus d’application et de sélection. Une étude récente de Talentegy(4) souligne que :


  • 69 % des candidats qui ont une mauvaise expérience lors du processus de sélection ne repostuleront jamais;
  • 55 % des candidats n’ont pas de suivi suite à la transmission de leur candidature;
  • 68 % des candidats donneraient une rétroaction sur le processus d’embauche si on leur demandait;
  • 69 % des candidats partageront avec leurs amis une expérience négative de sélection.


Les candidats disposent souvent de peu d’information sur l’expérience employé proposée par l’entreprise. Ils utiliseront donc chaque contact avec l’entreprise comme élément de preuve pour essayer de prédire ce que pourrait être l’expérience employé. 


Dix trucs pour influencer la perception des candidats 

Voici dix trucs pour aider à améliorer votre expérience candidat :

  1. Sachant que vos employés peuvent être d’excellents ambassadeurs pour influencer les perceptions des candidats, qu’avez-vous mis en place pour vous assurer qu’ils disposent des bons arguments pour convaincre leurs amis de venir travailler pour vous?
  2. Vos communications sur le Web traduisent-elles bien l’expérience employé que vous souhaitez promouvoir?
  3. Vos offres d’emploi témoignent-elles de l’expérience employé que vous offrez? (ou sont-elles une copie endormante de vos descriptions de poste?)
  4. Les partenaires qui vous aident dans votre recrutement (agences de placement, chasseurs de têtes, centres d’évaluation, etc.) sont-ils de bons ambassadeurs pour vous?
  5. Vos représentants officiels (recruteurs, vendeurs, etc.) maîtrisent-ils les arguments pour vous valoriser auprès des candidats potentiels?
  6. Si vous avez un lien direct avec les consommateurs, vos clients connaissent-ils l’expérience que vous avez à offrir en tant qu’employeur?
  7. Dans vos communications avec vos partenaires locaux (Chambre de commerce, fournisseurs, services gouvernementaux, etc.), prenez-vous le temps de parler de l’employeur que vous êtes?
  8. Votre section carrières donne-t-elle de l’information sur l’expérience employé que vous offrez?
  9. Profitez-vous de votre présence sur les réseaux sociaux pour valoriser l’expérience employé que vous avez à offrir?
  10. Durant le processus de sélection, prenez-vous autant soin des personnes dont vous ne retenez pas la candidature (et qui parleront de leur expérience candidat à leurs amis) que de celles qui sont retenues?


En conclusion…

Même si l’on ne contrôle pas toute l’information qui circule à notre sujet sur le Web, on peut influencer la perception des candidats en développant de nouveaux réflexes et en prenant le temps de bien repenser chacune des étapes de votre processus d’attraction et de sélection.  

N.B. : À quand remonte la dernière fois où vous avez évalué votre processus de recrutement en vous plaçant dans le rôle du candidat?

Références:

(1)https://www.lesaffaires.com/blogues/olivier-schmouker/1-quebecois-sur-2-veut-vraiment-changer-d-employeur/620531
(2) CareerBuilder, 2015 CANDIDATE BEHAVIOR CANADA JOB-SEEKER DATA

(3) Career Builder, 2017, Candidate Experience From End-to-End: What’s Your Weakest Link?
(4) Talentegy, 2019, Candidate Experience Report : Perceptions & Behaviors

À proposMentions Légales