Cinq processus RH essentiels pour votre expérience employé

Par Emilie Pelletier et Didier Dubois

Un grand nombre d’entreprises se questionnent ces jours-ci sur la manière d’améliorer l’expérience employé. Il existe en effet plusieurs stratégies permettant d’offrir une expérience employé unique, différente, voire exceptionnelle. Cependant, avant de vouloir se démarquer par l’originalité de son expérience employé, encore faut-il offrir la base.

 

En effet, certaines pratiques essentielles, de base,doivent être mises en place avant même de penser à réinventer les pratiques RH. Voici donc un rappel de ces pratiques essentielles en RH connues… depuis la deuxième moitié du 20e siècle… Bienvenue au 21e siècle! 

 

Accueillir et intégrer adéquatement ses employés

Le processus d’accueil et d’intégration a des impacts positifs mesurés et connus. Les entreprises qui mettent en œuvre un bon processus d’accueil et d’intégration ont un taux de fidélisation court terme de 91 % contre 30 %[1]dans celles qui n’en ont pas. De même, 62 % des employés dont les entreprises possèdent de bonnes pratiques d’accueil et d’intégration atteignent leurs objectifs annuels la première année contre 17 % des entreprises quine mettent pas en place ces mêmes pratiques. Si l’on exclut le processus de sélection que l’on pourrait qualifier de moment de vérité « 0 »(zéro moment of thruth - ZMOT), le processus d’accueil et d’intégration est le premier moment crucial de l’expérience employé. Détail important : sil’accueil peut se faire en quelques jours, l’intégration quant à elle devrait s’échelonner sur toute la première année de l’arrivée de l’employé au sein de l’entreprise. Cette intégration devra inclure : de la formation, des contacts fréquents avec son superviseur, mais également des activités sociales permettant au nouvel employé de créer des liens solides avec l’équipe.


[1] Source : Talya Bauer. “Onboarding NewEmployees: Maximizing Success.” SHRM Foundation (2011).

 

crédits: depositphotos.com

Le développement de compétences

La mise en place d’un processus de développement de compétences efficace est également un élément de base dans l’expérience employé. Une fois la première année écoulée et les apprentissages de base acquis, les employés souhaitent continuer à se développer d’une part, pour les stimuler au niveau professionnel et d’autre part, pour maintenir leur employabilité sur le marché. Les activités de développement peuvent prendre diverses formes. Il peut s’agir d’apprentissages formels ou informels, structurés ou expérientiels. L’important est que l’employé constate qu’au-delà de l’exécution de ses tâches, il continue à développer son expertise. Parmi les éléments essentiels d’une bonne expérience employé, on retrouve donc un parcours de développement connu et accessible auquel les employés ont accès.

 

Les suivis de performance et la gestion de carrière

Tout au long de son cycle d’emploi, les employés devraient avoir des moments d’échanges formels et informels avec leur supérieur immédiat leur permettant de comprendre leur positionnement et les perspectives futures quant à leur carrière au sein de l’organisation. Ces moments de dialogue peuvent être des rencontres régulières ou informelles avec le supérieur immédiat, des rencontres d’évaluation annuelle ou encore (pour ne nommer que celles-là), de pures rencontres pour évaluer les perspectives de développement. L’objectif de ces moments d’échange est de permettre aux employés de se projeter dans l’organisation à court, moyen et long terme. Rappelons-nous que même s’il n’y a pas de multiples possibilités de promotions dans l’organisation, le fait de pouvoir développer de nouvelles compétences et d’expérimenter de nouvelles responsabilités constitue en soi une évolution de carrière.

  

La rémunération

La rémunération est un élément essentiel de l’expérience employé proposée. Au-delà du pouvoir d’achat qu’il procure aux employés, c’est également une forme de reconnaissance de leur contribution au succès de l’entreprise. Tout au long de leur expérience d’emploi, les employés déploient des efforts et mettent à profit leur expertise et ils s’attendent à ce que l’organisation leur procure une contrepartie proportionnelle. Bien sûr, il ne faut pas limiter la rémunération au salaire.Les autres formes de rémunération que ce soient les avantages sociaux ou de toute autre forme d’avantages octroyés par l’organisation (ex. : aménagement du temps de travail, activités sociales, etc.) sont également des rétributions qui témoignent de l’appréciation du travail des employés.

 

La gestion des départs

Étonnamment, même si l’on parle du départ des employés, la gestion des départs est le dernier élément clé d’une bonne expérience employé. Effectivement, le fait de bien boucler la boucle lors du départ d’un employé peut faire toute la différence. Si l’on prend le temps avec l’employé de faire une entrevue de départ et de célébrer les années passées au sein de l’équipe, ce dernier quittera l’entreprise avec une impression positive. N’oubliez pas qu’il sera toujours un ambassadeur de votre organisation et qu’il peut soit vous aider ou nuire à votre attractivité future.

 

En conclusion

Souvenez-vous qu’avant de vouloir créer de nouveaux moments « wow » dans votre expérience employé, il faut s’attarder aux pratiques de base et s’assurer qu’elles soient connues et mises en pratique dans l’organisation. Gardons en tête qu’une table de billard et quelques activités sociales ne remplaceront pas de solides processus RH qui permettent à l’individu de s’épanouir professionnellement.

À proposMentions Légales