Dév. organisationnelDroit du travailLeadershipRémunérationSanté/sécuritéMarketing RH

Promotions empoisonnées…

Walid Kanzari
Walid Kanzari 3 octobre 2023

Les promotions sont souvent considérées comme une récompense pour le travail et le dévouement. Pour les employés, une promotion signifie la reconnaissance de leurs contributions et une avancée dans leur carrière. Cependant, dans certains cas, les promotions peuvent se transformer en ce que nous appelons des « promotions empoisonnées » - des situations où l’avancée apparemment positive peut avoir des conséquences néfastes à la fois pour l’individu et pour l’organisation.

 

Il est essentiel de reconnaitre les nuances des promotions et leurs pièges potentiels. Dans cet article, nous allons explorer le concept de promotion empoisonnée, identifier les signes communs et proposer des stratégies pour éviter ou atténuer ses effets négatifs.

 

La promotion empoisonnée

Une promotion empoisonnée se produit lorsqu’un employé est promu à un nouveau rôle ou à un nouveau poste qui, pour diverses raisons, ne correspondent pas à ses compétences, à ses intérêts ou aux besoins de l’organisation. Cette inadéquation entre l’individu et le rôle peut entrainer une série de problèmes, notamment une diminution de la satisfaction au travail, une baisse de la productivité et généralement une rotation du personnel. Récemment, une amie qui travaille dans une importante banque canadienne m’a raconté le cauchemar que vivait l’équipe à la suite de la promotion d’un de leur collègue. En effet, le nouveau gestionnaire s’est démarqué après sa promotion par un fort manque de leadership et de charisme. Elle m’a expliqué que malheureusement plusieurs employés découragés par la nouvelle dynamique du groupe ont fini par démissionner. Cet exemple, parmi d’autres, je l’ai observé au sein de plusieurs entreprises. En effet, pour une meilleure rétention ou parfois pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre, les entreprises font des promotions sans une évaluation profonde.  

 

Identifier les signes

Manque de leadership :
Les difficultés rencontrées par les gestionnaires qui manquent de leadership sont variées. Ils peuvent être démunis face à l’ampleur des responsabilités, manquer de confiance en eux-mêmes ou avoir du mal à motiver leur équipe. Ceci se solde par un désintéressement de l’équipe et un faible engagement.

 

Attentes irréalistes :
L’un des signes les plus courants d’une promotion empoisonnée est le manque de réalisme des attentes liées à la nouvelle fonction. Si l’employé ne dispose pas des compétences, de l’expérience ou des ressources nécessaires pour réussir dans son nouveau poste, il peut en résulter de la frustration et de l’épuisement professionnel.

 

L’inadaptation culturelle :
Un autre signal d’alarme apparait lorsque la personne promue ne s’aligne pas sur la culture, les valeurs ou les objectifs de l’organisation particulièrement pour un poste de direction. Ce décalage peut entrainer des conflits et des difficultés d’intégration dans la nouvelle équipe ou le nouveau service.

 

Manque de formation et de soutien :
Lorsqu’une organisation ne fournit pas une formation et un soutien adéquat à l’employé promu, elle peut le vouer à l’échec. Sans les outils et les conseils nécessaires, ses performances risquent d’en souffrir.

 

Prévenir les promotions empoisonnées

Il est essentiel de prendre des mesures proactives pour éviter les promotions empoisonnées :

1. Une évaluation approfondie : Avant de proposer une promotion, procédez à une évaluation complète des compétences, des intérêts et des défis potentiels de l’employé dans son nouveau rôle.

 

2. Formation et développement : Investissez dans des programmes de formation et de développement qui préparent les employés à leurs nouvelles responsabilités. Fournissez un soutien continu pour garantir leur réussite.

 

3. Communication : Maintenez une communication ouverte et transparente avec la personne promue. Encouragez-la à faire part de ses préoccupations et de ses difficultés, et soyez prêt à y répondre rapidement.

 

4. Suivis réguliers : Planifiez des contrôles réguliers avec l’employé promu afin d’évaluer ses progrès et sa satisfaction au travail. Apportez les ajustements nécessaires pour assurer sa réussite et son bien-être.

 

5. Envisager d’autres voies : s’il devient évident que la promotion ne fonctionne pas, soyez prêt à explorer d’autres possibilités de carrière au sein de l’organisation qui correspondent mieux aux forces et aux aspirations de l’employé.

 

Le promu : Il faut savoir dire non à une promotion

Vous êtes l’heureux élu de la promotion tant espérée! Prenez le temps nécessaire de peser le pour et le contre, une promotion peut parfois nuire à votre carrière. Il faut avoir les bonnes questions et questionner votre gestionnaire. Pourquoi vous?

Il faut être conscient que toute promotion n’est pas toujours bonne à prendre. 

 

En conclusion, les promotions devraient être une situation gagnant-gagnant pour les employés et les organisations. Cependant, lorsqu’elles ne sont pas soigneusement étudiées et exécutées, elles peuvent se transformer en promotions empoisonnées, causant plus de mal que de bien. En tant que professionnel des ressources humaines, il nous incombe d’atténuer ces risques en évaluant minutieusement les candidats, en leur apportant notre soutien et en favorisant une communication ouverte. Ce faisant, nous pouvons nous assurer que les promotions contribuent positivement à la croissance de l’organisation et à l’avancement de la carrière d’un individu.

Partagez
Walid Kanzari
À propos de Walid Kanzari
En savoir plus

Facteur H est un espace convivial de référence francophone en ressources humaines pour rester à l’affût des nouvelles tendances et trouver des solutions concrètes et applicables aux défis organisationnels d’aujourd’hui et de demain.

Contactez-nous
© Facteur H - Tous droits réservés 2023 | Conception de site web par TactikMedia
crossmenuarrow-right