L’impact de la pleine conscience dans la gestion de son équipe

Julie Banville 6 avril 2022

Vous avez probablement entendu parler de la pleine conscience dans les dernières années. Mais saviez-vous qu’elle peut être une alliée de taille pour soutenir vos équipes? Mieux comprendre cette approche et mettre en place des initiatives simples dans son équipe peuvent être bénéfiques à plusieurs niveaux.

D’où vient la pleine conscience?

Aussi appelée présence attentive ou Mindfulness, la pleine conscience a ses racines dans la tradition bouddhiste. Dans les années 1980, le Dr Jon Kabat-Zinn, de l’École de médecine de l’Université du Massachusetts, s’y intéresse et conçoit un programme intitulé MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction) qui a pour objectif de mieux gérer l’anxiété et la douleur.

Quelle est la définition? 

Plusieurs définitions existent, mais celle que je préfère est celle-ci : « Un état de conscience accessible lorsqu’une personne porte délibérément son attention sur son expérience (interne et externe), telle qu’elle se déploie dans l’instant présent, et ce, sans jugement. »

En d’autres mots, en cultivant notre présence attentive, nous développons notre conscience de soi, notre capacité à s’observer. En étant plus présent attentivement dans son quotidien, il devient ainsi plus facile de s’ajuster lorsqu’on perçoit un déséquilibre interne ou externe. De plus, nous développons ce recul qui permet, au besoin, d’agir différemment face à soi, face aux autres.

Quels sont les bienfaits?

  • Réduction du stress et des symptômes liés.
  • Diminution de la rumination.
  • Amélioration de la capacité d’attention, de la concentration et de la mémoire au travail.
  • Diminution de la réactivité émotionnelle. Aide à prendre du recul, à lâcher prise, à mieux gérer ses priorités et à se sentir plus serein devant différentes situations.
  • Augmentation de la flexibilité cognitive, ce qui permet d’être moins réactif, plus observateur et favorise une meilleure adaptation à la réponse au stress.
  • Satisfaction dans les relations et diminution des conflits par le développement de modes de communication efficaces et respectueux de soi-même et des autres.
  • Amélioration de la qualité du sommeil et diminution de l’insomnie.
  • Stimulation de la créativité.
crédits:depositphotos.com

Quelle est la différence entre pleine conscience et méditation?

Mon expérience personnelle de cette approche m’amène à faire la distinction suivante qui, je trouve, permet à notre clientèle corporative de mieux démystifier le concept. La pleine conscience est un état, en ce sens qu’elle nous accompagne à tout moment dès qu’on ramène notre attention au moment présent, sans jugement. Elle peut s’expérimenter dans toute activité de notre quotidien. C’est une forme d’entraînement de l’esprit. La méditation, quant à elle, se définirait ici comme l’action de s’asseoir en silence. Lorsqu’intégrée à sa routine, elle devient un excellent outil pour augmenter notre capacité à être de plus en plus présent. La pratique de la méditation permet également d’augmenter la capacité d’attention, pour un meilleur contrôle des processus mentaux et, par le fait même, procure un bien-être psychologique.

Comment intégrer la pleine conscience à notre culture organisationnelle?

De plus en plus d’entreprises font le pas vers cette approche du Mindful Leadership. Le défi semble grand, mais si l’on s’exerce, soi-même en premier et ensuite en le proposant et en l’intégrant à ses pratiques de gestion, peu à peu, c’est une belle initiative qui peut devenir contagieuse au sein de l’entreprise. Au niveau individuel déjà, la pleine conscience favorise l’autorégulation physique et psychologique, car la prise de conscience du déséquilibre est plus rapide. Au niveau organisationnel, les bienfaits observés par les gestionnaires l’ayant mise en place sont : une plus grande ouverture à l’autre, une meilleure écoute et collaboration. Ces comportements de type « soft skills » ne peuvent qu’être bénéfiques dans une équipe.

Voici une liste non exhaustive d’initiatives qui peuvent être mises en place de façon individuelle et/ou collectivement dans une équipe :

. Démarrez les réunions par un moment de silence. Nous ne sommes plus habitués au silence pourtant si bénéfique! Introduisez ce moment dans l’équipe comme une opportunité d’arriver non seulement physiquement, mais également mentalement à la réunion. Cet espace mental créé donnera aux membres, une plus grande disponibilité à être plus « présents » à la rencontre.

. Invitez les gens de votre équipe à prendre une respiration lente et profonde avant chaque nouvelle tâche (faire un appel, écrire un courriel, se diriger vers une réunion, démarrer un nouveau projet, etc.). À nouveau, cette pratique a pour objectif de se ramener au moment présent et créer l’espace mental afin d’être mieux disposé à la nouvelle tâche.

. Intégrez la micro-pause à votre style de gestion. Par définition, une micro-pause a une durée de 30 secondes à 3 minutes. Valorisez cette approche à votre équipe et prêchez par l’exemple. Utilisez ce temps pour délier le corps si des tensions sont présentes, fermez les yeux et respirez calmement si le stress ressenti est élevé, sautez sur place ou montez et descendez des escaliers si vous avez besoin d’un petit « boost »!

. Mettez en place des façons de communiquer dans votre équipe, à l’oral tout comme à l’écrit, qui mettent en valeur les fondements de la pleine conscience soit : la bienveillance, le silence, l’acceptation de ce qui est, le moment présent.

Pourquoi ne pas faire un exercice de co-création pour développer vos propres initiatives d’équipe, selon votre contexte?

À retenir! Misez sur des petits gestes simples et répétés qui favorisent la santé, le mieux-être, l’ouverture à l’autre, la bienveillance! Des mots-clés encore plus importants dans le contexte du travail hybride où il est beaucoup plus difficile de lire et de décoder les signaux de ses collègues derrière un écran. Également, prenez le temps de réfléchir à votre stratégie, avant d’intégrer le tout à vos pratiques de gestion d’équipe. Ceci évitera que ces initiatives soient perçues comme « la saveur du mois ».

Partagez
À propos de Julie Banville

Gestionnaire de formation, enseignante de yoga et "Mindfulness" depuis 2006 et auteure de livres sur le yoga publiés en France et au Québec, Julie Banville a oeuvré dans différents milieux passant de la PME à l’organisation publique. Elle fonde ZEN&CIE il y a plus de 10 ans maintenant pour offrir aux entreprises des solutions afin de promouvoir la santé et le mieux-être auprès de leurs équipes.

En savoir plus

Facteur H est un espace convivial de référence francophone en ressources humaines pour rester à l’affût des nouvelles tendances et trouver des solutions concrètes et applicables aux défis organisationnels d’aujourd’hui et de demain.

Contactez-nous
© Facteur H - Tous droits réservés 2022 | Conception de site web par TactikMedia
crossmenuarrow-right