Comment bien se préparer au retour au travail

Par Mario Côté

Le joyeux temps des fêtes est déjà derrière nous avec son lot de bons souvenirs! Le retour au travail vous angoisse? C’est, apparemment, un phénomène courant. Certains sondages indiquent qu’une personne sur deux souffre du « syndrome du retour au boulot ». 

Voici quelques idées à considérer pour contrer positivement ce phénomène. 


Le climat de travail 

L’écrivain et philosophe Jean-Paul Sartre disait : « l’enfer c’est les autres ». Ce qui veut aussi dire que nous sommes l’enfer des autres! Le climat de travail, ça commence donc par comment nous nous comportons avec nos collègues. Soyez ce premier domino qui, par effet d’entraînement, déclenchera une réaction à la chaîne de bienveillance dans votre milieu de travail. 


Contaminer positivement ses collègues : 

- Créer ou recréer une relation positive avec chaque membre de l’équipe pour avoir du plaisir à dire bonjour à tout le monde en entrant au bureau! 

Parfois, l’énergie pour accomplir ses propres tâches n’est tout simplement pas là. Dans de telles situations, aller offrir son aide à un collègue débordé aura un effet triple : cela fera un bien fou à votre collègue, renforcera votre solidarité au sein de l’équipe et vous fera sentir bien et réénergisé pour compléter vos propres tâches. 

Être bienveillant pour soi et avec les autres en différant une intervention, si nous sommes sous le coup d’une émotion intense.


Performance

Vous le savez, une montagne de travail vous attend! Les dossiers laissés en plan à la fin de la dernière année, ce qui s’est accumulé durant le congé et la multitude de choses à faire pour commencer l’année! Il peut être tentant de se lancer, tête baissée, dans tous ces dossiers en espérant passer au travers le plus rapidement possible. 

Bien qu’une telle approche procure un sentiment initial d’utilité, elle ne permet pas de travailler, dès le départ, sur ce qui aura le maximum d’impact et renforcera l’impression d’impuissance et de stress devant la charge importante de travail. Dans de telles situations, il faut prendre un temps de recul pour prioriser et éliminer ce qui n’est pas utile. De plus en plus d’ouvrages suggèrent de prioriser 3 à 5 tâches prioritaires à accomplir quotidiennement (pas plus – pour réellement réussir à compléter ces tâches) en y intégrant des dossiers qu’on aime traiter et qui sont à haute valeur ajoutée pour l’organisation. Cette approche, influencée par la psychologie positive et l’état de flow (concept élaboré par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi) provoque un état d’esprit permettant un niveau maximal de concentration, un plein engagement, une satisfaction dans son accomplissement et une performance optimale.  

Combien de tâches accomplissons-nous tout en sachant qu’elles sont à faible valeur ajoutée, voire même contre-productives. Une technique utile consiste à en identifier un minimum de 5 % par mois pour les éliminer complètement de son travail. Un exemple parmi plusieurs consiste à demander à tous les membres de son équipe de se questionner avant de mettre plusieurs personnes en copie conforme d’un courriel. Est-ce vraiment utile pour chacune d’entre elles? C’est fou le temps qu’on fait perdre aux autres en les surchargeant de courriels inutiles pour eux! En cumulant les 5 % de gain en efficacité chaque mois, on améliore, sans s’en rendre compte, de 60 % son efficacité en une année. Pourquoi ne pas faire du 5 % un sujet de vos discussions d’équipe mensuellement? Tous s’en porteront mieux!  

Il reste néanmoins que certaines tâches moins agréables pour soi, ou plus routinières, sont utiles et nécessaires pour l’organisation. On ne peut certes pas les éliminer! Une technique utile pour diminuer la perte de temps associée à ces tâches consiste à se réserver une période de 20 à 25 minutes (la technique Pomodoro) pour travailler en blitz uniquement sur ces dossiers (aucune autre interruption permise) : faire le tri de vos courriels, compiler des statistiques, réviser des textes, écrire un rapport… . Une fois le blitz complété, on peut s’offrir une courte pause ou une récompense (votre chocolat préféré, par exemple). Il existe une multitude d’applications à télécharger sur votre téléphone pour vous minuter et augmenter ainsi votre efficacité au travail (Pomodoro Focus Timer, par exemple).

Une dernière proposition d’idée pour rendre votre retour au travail plus agréable et plus efficace consiste à apprendre à dire non à ce qui n’a pas de valeur ajoutée pour vous et l’organisation. Vous recevez une invitation à une réunion où un géranium pourrait prendre votre place, avec exactement le même résultat. Dites non! Votre temps est précieux. 

Prendre soin de soi

Deux derniers trucs connus (mais trop souvent négligés) :  

- Se réserver également un temps de qualité pour le sommeil et s’organiser une routine de lever et de coucher plus régulière. Les spécialistes nous recommandent un bon 8 heures de sommeil. 

- Enfin, s’accorder un temps de qualité pour pratiquer des activités physiques aura un double effet; celui de contrer les excès du temps des fêtes et de diminuer le stress du retour à la routine de travail. 


Que cette nouvelle année en soit une exceptionnelle pour vous!  ‍


À proposMentions Légales