Éloge de la bienveillance de Jasmin Roy, revue de lecture

Par Micheline Bourque

« Voici un très bon livre à laisser traîner sur la table dans la salle des employés. Pourquoi? Parce qu’il permettra aux curieux de le feuilleter et s’initier à la bienveillance. Un peu comme un sujet tabou, vos employés seront surpris d’apprendre les multiples bienfaits de la pratique bienveillante envers soi-même et envers les autres, peu importe le contexte, personnel ou professionnel. »


L’automne dernier, le Club de lecture Affaires a proposé différents ouvrages qui portent sur la bienveillance dans le cadre de la 3e édition du Sommet du livre Affaires. Pourquoi la bienveillance? Parce que nous vivons dans un monde en pleine transformation, et particulièrement dans le contexte du travail, un univers en constante mutation. Plus que jamais, la collaboration, le codéveloppement, la coopération sont des approches gagnantes qui permettent de naviguer dans cet univers rempli de volatilité, d’instabilité, de complexité et d’ambiguïté, ce fameux VICA qui est de plus en plus manifeste dans nos organisations et dans nos vies. La bienveillance devient un outil aidant pour les organisations et particulièrement pour les individus face à ces réalités.


Ainsi, j’ai choisi de mettre de l’avant un livre qui permettra aux lecteurs de mieux saisir ce qu’est la bienveillance. Le dernier ouvrage de Jasmin Roy, « Éloge de la bienveillance. Cultivez de saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles », publié récemment par les Éditions Michel Lafon, constitue une très belle introduction à la bienveillance et saura aider à mon avis ceux pour qui le mot peut sembler ennuyant ou ambigu.


Éduquer l’esprit sans éduquer le cœur revient à n’avoir aucune éducation du tout.

Cette citation du philosophe Aristote et reprise par l’auteur rend bien à l’évidence que notre système d’éducation et nos organisations n’ont pas intégré cette approche. Jasmin Roy nous démontre très bien certains risques qui sont présents dans notre société à court de bienveillance. Il nous rappelle certaines réalités désolantes; les gens s’isolent, connaissent de plus en plus de solitude, un mal vicieux à l’ère des réseaux sociaux qui envahissent nos vies et grugent notre temps. « Notre bonheur et notre santé globale dépendent de la qualité de nos relations sociales », nous dira-t-il. Les réseaux sociaux ont l’effet inverse. C’est là un des grands risques lorsque l’on constate que les jeunes ont de moins en moins de contact réel entre eux, qu’ils se coupent de plus en plus du monde relationnel et émotionnel.

L’auteur débute son ouvrage en développant le thème des émotions. Il nous soumet des outils et des réflexions pour les reconnaître, les nommer et bien sûr pour les gérer. La première partie du livre est entièrement consacrée aux émotions. Une série de références très intéressantes nous permet de nous immiscer progressivement dans le monde des émotions en partant de la neuroscience, la psychologie, la médecine et d’autres disciplines.

Crédit photo : Jasmin Roy (c) Facebook

La bienveillance – un muscle à développer

Dans le milieu professionnel, on parle de plus en plus d’intelligence émotionnelle et cet ouvrage permettra aux néophytes d’en apprendre sur le sujet. L’auteur nous propose des exercices pratiques, des prises de conscience et nous offre de multiples conseils pour adopter de saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles. Il avance l’idée que la bienveillance ou l’empathie, ça se développe. À la lecture de la deuxième partie du livre, vous découvrirez les moyens d’y parvenir.

Reconnaissons-le, nous vivons dans un monde où la collaboration et la coopération seront de plus en plus mises en valeur dans le milieu de travail, et cela pour une variété de raisons. Yuval Noah Harari, un des penseurs les plus lus présentement avec ses livres Homo Sapiens et Homo Deus, suggère que le pouvoir de l’humain découle de la coopération. Pour lui, l’empathie et la compassion sont essentielles à nos vies et nous avons tous intérêt à acquérir cette habilité de comprendre l’autre et d’être empathique dans un monde de coopération.

Jasmin Roy a donc misé juste en nous proposant de découvrir la bienveillance. Son ouvrage est très agréable à lire et bien documenté. Il n’hésite pas à parler de son propre vécu. On y retrouve une écriture bienveillante justement, qui nous fait cheminer dans cette prise de conscience.

Pour ceux et celle d’entre vous qui désirent des ouvrages plus approfondis et plus proches du monde du travail, quoique Jasmin Roy donne plein d’exemples qui s’appliquent à ce milieu, je vous suggère ceux-ci :

La bienveillance en action – Les outils pour déployer les forces de la coopération et créer des dream-teams innovantes de Juliette Tournand. Pionnière en la matière, Juliette Tournand a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet.

Managez humain, c’est rentable! La bienveillance au cœur de l’entreprise de Franck Martin qui a également publié d’autres livres sur le sujet.

Mon meilleur ami… c’est moi de Pierre Portevin. Un ouvrage que j’ai particulièrement aimé sur le plan personnel. La bienveillance envers soi-même, tout part de là. Un livre rempli d’exercices et de réflexions intéressantes.

Osons la paix économique – De la pleine conscience au souci du bien commun de Dominique Steiler. Ce livre vous permettra de situer la bienveillance dans des dimensions beaucoup plus grandes en lien avec le monde et comment bâtir un monde meilleur.

Bonne lecture et surtout, soyez bienveillants.

À proposMentions Légales