Le bonheur au travail (Collaboration spéciale)

Marine Matringe

« Le bonheur au travail est une idée quelque peu abstraite, c’est une notion qui vise à la satisfaction du salarié en lui apportant un sentiment de complétude et d’épanouissement. Ce bonheur au travail est jugé selon plusieurs critères, et nous pouvons observer des différences importantes entre différents pays. En effet, l’indice de bonheur au travail global moyen des Québécois est de 72,64/100, alors qu’en France, cet indice n’est que de 51,4. Mais, quelles sont les origines de ces différences si importantes quant au bien-être et à la satisfaction des individus au travail? 

 

L’évaluation du bonheur au travail se fait à travers six facteurs : la réalisation de soi, les relations de travail, la reconnaissance, la responsabilisation, la rémunération et le sentiment d’appartenance. Au Québec, la réalisation de soi, les relations de travail et la reconnaissance sont les facteurs qui engendrent davantage de bonheur que les trois autres facteurs. De plus, le salaire au Québec n’est pas l’un des principaux facteurs permettant d’accroître le bonheur, contrairement à la France, où nous pouvons observer que ce critère est l’une des raisons principales du bonheur.

 

Toutefois, l’écart du bonheur au travail entre le Québec et la France se mesurera principalement par rapport au bonheur personnel. En effet, il existe une étroite corrélation entre le bonheur au travail et le bonheur personnel, c’est-à-dire que lorsque le premier indicateur baisse, le second suit systématiquement. Nous sommes donc amenés à comprendre que le taux de bonheur personnel est nettement plus élevé au Québec, ce qui facilite donc le bonheur professionnel.

 

Quelles sont les solutions afin de réduire ce taux d’insatisfaction au travail en France? Quels sont les chiffres autour de ce sujet au cœur des préoccupations? Découvrez dès à présent l’infographie de topformation.fr sur le bonheur au travail! »

3- Faites des passes!

Vous lisez un livre ou un article qui intéresserait un collègue ou un employé? Prenez deux minutes et demie pour lui faire suivre le lien ou le titre, tout en lui indiquant que vous avez pensé à lui en le lisant.


4- Planifiez du temps pour prendre le temps

Les journées passent à la vitesse de l’éclair. On souhaite prendre du temps avec l’équipe, mais une fois la journée terminée, on s’aperçoit qu’on a passé à autre chose et que « cette priorité » a été évincée de l’agenda. Planifiez une heure, à différents moments et à chaque semaine, pour aller « connecter » avec votre équipe. Échangez, écoutez et demandez-leur leurs avis. Cette activité est suffisamment importante pour que vous la planifiiez à votre agenda.


5- Une question de timing : lorsque ça va bien, ou moins bien

Doublez la recette de muffins que vous faites pour les boîtes à lunch des enfants, ou même achetez deux boîtes de barres tendres de plus et prenez une vraie pause en gang. 

Prenez un selfie d’équipe et acheminez-le à tous en leur disant simplement « merci » (même, postez-le sur Linkedin ou Facebook, si possible et si pertinent). 

Écrivez une carte pour remercier personnellement ou encourager. 

Apportez au bureau un livre intéressant que vous avez lu pendant votre congé des fêtes et rendez-le disponible au groupe. 

Collez un post-it sur le bureau de quelqu’un, avec un mot personnalisé ou juste un « bon matin! » Ça fait sourire!


Alors, vous serez en accord avec moi, il s’agit effectivement de bien petites choses. Mais, je vous mets au défi de les initier, de les maintenir et d’en savourer les bienfaits!


Bonne expérience employé!


À proposMentions Légales