Le « ghosting » de candidats, un phénomène en expansion!

Par Julien Darolt

Durant la crise, un phénomène a pris beaucoup d’ampleur. Tous mes clients me disaient recevoir des CV, mais une fois qu’ils prennent contact avec certains candidats, c’est le silence radio. Les non-présentations à la première journée de travail font aussi partie de ce phénomène. Ils ont beau les contacter, mais plus rien… C’est ce qu’on appelle le « ghosting » ou le candidat fantôme.


Ce phénomène n’est pas nouveau, on en entend parler depuis des années, mais cela est encore plus criant pendant la crise. Il est assez répandu dans les emplois de masse (travail en usine, centre d’appels).


On en a entendu parler de façon criante en 2020 pendant la crise de la COVID-19, car peu de gens étaient enclins à travailler entre les primes gouvernementales pour aider les employés touchés et la crainte d’attraper le virus. 


Indeed USA a d’ailleurs produit un article en 2019 sur le phénomène. Selon le sondage qu’elle a réalisé sur la partie US seulement ce serait plus de 83 % des employeurs qui auraient déjà vécu cet enjeu et 69 % disent que cela aurait commencé à partir de 2017. En 2019, 18 % des candidats auraient eu recours à cette pratique. L’enjeu serait assez marqué chez la génération Z, une génération qui voit son emploi comme une commodité.


crédits:depositphotos.com

Pourquoi un candidat aurait-il fait usage de cette pratique après avoir fait un effort pour vous contacter? 

Les réponses sont multiples, mais voici quelques pistes :

  • le candidat s’est trouvé un emploi;
  • l’emploi ne lui convient pas;
  • le salaire ou les conditions;
  • l’emplacement;
  • la crainte de contamination;
  • la méthode ou le style de communication avec le recruteur. On a tendance à l’oublier, mais le recruteur doit être un vendeur à l’écoute des gens.


Quelles pistes de solutions peut-on dégager?

  • Proposer plusieurs façons de communiquer. Le SMS semble être une piste intéressante.
  • Se bâtir une marque forte qui donne le goût au candidat de venir vivre l’aventure.
  • Avoir une communication impeccable même avec les candidats que vous ne retenez pas, car vous ne pouvez pas avoir comme attente que le candidat vous réponde si vous-même ne faites pas de suivi sur les candidats discriminés!
  • Répondre aux candidats rapidement et idéalement dans l’instantanéité, car aujourd’hui c’est ce à quoi le candidat s’attend.
  • Envoyer un sondage à chaque candidat pour connaître son expérience dans le processus de recrutement et ainsi vous améliorer.


En conclusion, on n’évitera pas cette tendance qui me semble là pour rester tant et aussi longtemps qu’on sera en pénurie de main-d’œuvre ou que les aides gouvernementales seront faciles à obtenir. Il s’agit dans la plupart des cas d’un problème de communication. Vous n’arrivez pas à contacter le candidat par courriel, et bien essayez une autre façon! Il existe désormais des applications collaboratives qui notent les candidats fantômes ou des applications qui prennent contact sur Messenger ou encore des applications qui permettent de tenir des conversations sur SMS. 

Bon recrutement 😉


Sources : https://www.indeed.com/lead/ghosting-guide


À proposMentions Légales