Saviez-vous que le mois de novembre est le mois de la littératie financière au Canada?

Par Annick Kwetcheu Gamo

Depuis 2 ans, à l’approche du mois de novembre, c’est une question que j’aime beaucoup poser aux employeurs avec qui j’échange sur ce qu’ils font pour le mieux-être financier de leurs employés.


Et à date, depuis près de 2 ans, seuls 3 employeurs (sur près d’une centaine d’employeurs interrogés) m’ont dit le savoir. Les autres ne savaient pas qu’un tel mois existait au Canada. 


J’ai envie de vous poser à vous, également cette question : saviez-vous que novembre est le mois de la littératie financière au Canada? Compliquons davantage les choses : saviez-vous que novembre 2020 marquait le 10e anniversaire du mois de la littératie financière au Canada? Oui, oui, déjà 10 ans que, chaque mois de novembre, les Canadiens sont invités à prendre soin de leurs finances. Cette année, pandémie oblige, l’objectif de ce mois est d’aider les Canadiens à gérer leurs finances lors des périodes difficiles.


Alors, qu’est-ce que ce mois de la littératie financière? Il s’agit d’un mouvement annuel coordonné par l’Agence de consommation en matière financière (ACFC), en collaboration avec des organisations des secteurs privé, public et sans but lucratif, pour aider à renforcer la littératie financière des personnes et des familles, partout au Canada.


Selon l’ACFC, la littératie financière se définit comme « le fait de disposer des connaissances, des compétences et de la confiance en soi nécessaires pour prendre des décisions financières responsables ». Dans un Canada où l’argent est la source de stress no 1 des personnes et des familles, où la COVID-19 (et ses répercussions économiques causées) a mis à mal la santé financière de nombreux Canadiens et Canadiennes, il devient évident qu’il faut travailler à renforcer la littératie financière des personnes et des familles.

crédits:depositphotos.com

Et, bien que l’ACFC travaille déjà avec les organisations du secteur privé pour le mois de la littératie financière, je ne peux m’empêcher de profiter de cet article pour faire un plaidoyer pour une plus grande célébration de ce mouvement en milieu de travail aussi. Chose qui n’est pas vraiment faite, à date. Or, comme déjà abordé dans un de mes précédents articles, la grande majorité des travailleurs canadiens (84 %) aimerait avoir accès à des programmes d’éducation financière en milieu de travail. Donc, une question que j’aurais pour les gestionnaires de ressources humaines qui auront à me lire : Et si vous osiez le mois de la littératie financière en milieu de travail?


Que ce soit sous la forme d’ateliers, ou de services d’orientation personnalisés, etc., l’éducation financière en milieu de travail est un excellent moyen de fournir aux employés l’information qui leur est nécessaire afin de faire des choix éclairés en finances personnelles. En effet, l’amélioration de leur littératie financière réduit le stress financier de vos employés, améliore leur santé mentale et physique et accroît leur concentration et productivité au travail.


Pour cette année, vous pourriez juste commencer à petite échelle. Le temps risquerait de vous manquer pour faire quelque chose de plus grand. Mais, surtout, il faut commencer; au moins pour briser la glace sur ce sujet avec vos employés et préparer le terrain pour le mois de la littératie financière 2021. Aussi, n’oubliez pas que comme employeur, vous devez créer une culture d’entreprise encourageant les employés à lever la main et à demander de l’aide quand ils en ont besoin. Et, la littératie financière en milieu de travail y contribue fortement!


À proposMentions Légales